Affaire Conclue : pourquoi Julien Cohen quitte-t-il le programme ?

Affaire Conclue : pourquoi Julien Cohen quitte-t-il le programme ?
Julien Cohen à Bruxelles, le 19 mai 2019.

Dans une interview accordée au Courrier Picard le 24 décembre 2021, Julien Cohen a annoncé son départ officiel de l'émission Affaire conclue dans laquelle il officiait comme acheteur depuis plus de quatre ans. Sûr de sa décision, le collectionneur a expliqué les raisons de son choix dans les colonnes de Télé Loisirs, le 28 décembre 2021.

C'est une décision à laquelle personne ne s'attendait... Après plus de quatre années de bons et loyaux services, Julien Cohen a récemment annoncé son choix de quitter le navire Affaire conclue. Une résolution radicale motivée par des raisons intimes. En effet, dépassé par le rythme des tournages, le célèbre acheteur aux lunettes bleues n'avait presque plus de vie privée. "Pendant ces quatre ans et demi, je me couchais tôt. J'avais une vie sociale qui était un peu compliquée pour mon épouse parce que ça demande beaucoup d'énergie de tourner autant. Et cette énergie je la mettais sur le plateau au détriment de pas mal de choses : pas de restaurants, pas de sorties le soir etc (...)", a-t-il affirmé sur son compte Instagram.

"Ça me bouffait un peu"

Dans une interview exclusive accordée à Télé Loisirs et parue le mardi 28 décembre 2021, Julien Cohen a néanmoins abordé sa décision plus en détails. "J'ai été le personnage central de la salle des ventes pendant quatre an et demi. J'y étais le seul permanent. La production souhaitait que je sois tout le temps présent", a-t-il expliqué. Un emploi du temps très chargé qui l'empêchait de prendre du temps pour lui et pour sa famille. "Il y a les enfants, et surtout ma femme. Ma femme, c'est ce qu'il y a de plus important dans ma vie. C'était très compliqué. (...) C'était beaucoup de sacrifices et d'énergie. Ça me bouffait un peu", a-t-il déploré.

S'il a décidé de partir, c'est aussi pour se consacrer à ses innombrables projets et notamment à l'ouverture de ses fameuses maisons des brocanteurs, à travers toute la France. "Je suis heureux d'avoir fait ce que j'ai fait. Si je n'avais pas eu tous ces projets, peut-être serais-je encore resté. Je continuais à m'y amuser, même si c'était très chronophage", a-t-il conclu avec reconnaissance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.