10 romans d'espionnage pour un été haletant

  • info
  • photos
À pas feutrés, ces spécialistes du renseignement démasquent et démantèlent les pires complots, les organisations les plus méticuleuses. Avec la promesse de les tenir en haleine, ces spécialistes du renseignement infiltrent les bibliothèques et transats des lecteurs. Sélection de dix oeuvres d'espionnage où la tension est plus que palpable !
Chargement en cours
"On n'a pas toujours du caviar" de Johannes Mario Simmel
"On n'a pas toujours du caviar" de Johannes Mario Simmel
Paru en 1966, ce livre d'espionnage n'a pas pris une ride. Il est écrit par Johannes Mario Simmel, un homme qui a connu les camps de concentration avant de devenir traducteur pour l'armée américaine. Au coeur de l'histoire, le trentenaire Thomas Lieven et ses seize passeports provenant de neuf pays différents. La maison d'édition Robert Laffont le résume ainsi : "Clone de James Bond et d'Arsène Lupin, Thomas Lieven, en plus d'être un fin gourmet, est un peu cambrioleur, un peu menteur, toujours tombeur, goujat quand il n'a pas le choix, mais gentleman... le plus souvent. Il aime les femmes, qui l'aiment aussi, car, bien sûr, c'est un amant prestigieux." Déjà séduit, non ? "On n'a pas toujours du caviar" de Johannes Mario Simmel aux éditions Robert Laffont, 688 pages, 12,50€.
6/10
Elodie Falco

Vos réactions doivent respecter nos CGU.