Vaccins : pourquoi les Français sont-ils si frileux ?

Chargement en cours
La campagne de vaccination contre la Covid-19 est très lente en France.
La campagne de vaccination contre la Covid-19 est très lente en France.
2/2
© Adobe Stock, Leigh Prather

La mise a disposition d'un vaccin contre la Covid-19 a relancé le débat autour de la vaccination en France. Car si partout dans le monde les pays injectent le produit à tour de bras, en France, il existe de nombreuses personnes sceptiques, qui refusent à l'heure actuelle de se faire vacciner. Mais pourquoi ces Français sont-ils aussi réticents face à la vaccination ?

Le vaccin contre le Coronavirus apparaît comme la solution idéale pour enfin mettre un terme à la pandémie qui touche le monde depuis maintenant plus d'un an. En dépit du port du masque et de la distanciation physique, des milliers de personnes sont contaminées quotidiennement, et le nombre de décès approche dangereusement des 2 millions de personnes dans le monde, dont plus de 65 000 en France. Et pourtant, certains Français rechignent à se faire vacciner contre la maladie.

1 Français sur 2 prêt à se faire vacciner

Le sujet fait la Une de l'actualité depuis plusieurs jours : la France est l'un des pays à avoir vacciné le moins de personnes depuis l'arrivée de ce remède sur le marché. À peine quelques milliers de personnes ont pu bénéficier du vaccin, et selon le calendrier présenté par le gouvernement, les personnes de moins de 50 ans ne devraient pas pouvoir se faire vacciner avant le printemps.

Selon le tout dernier sondage Ifop-Fiducial, publié par CNews le 7 janvier 2021, seuls 51% des Français répondent "oui" à la question "Allez-vous vous faire vacciner ?". Une petite augmentation par rapport au dernier sondage qui annonçait 39% de pro-vaccination en décembre dernier, mais le chiffre reste toujours extrêmement bas.

Une peur des effets secondaires

Mais comment expliquer que seule une personne sur deux soit prête à se faire inoculer un produit qui pourrait l'empêcher de contracter la Covid-19 ? Le principal argument des anti-vaccins, ou "antivax" est que l'on ne dispose pas de suffisamment d'informations au sujet de ce remède, et notamment des effets secondaires qu'il pourrait avoir sur le long terme. Le fait qu'il ait été conçu si rapidement et avec une technologie peu connue du grand public n'aide pas à rassurer les Français, qui preuve d'une grande hésitation, et nombreux sont ceux qui affirment vouloir patienter encore quelques mois voire quelques années avant de passer par la case piqûre.

Les théories du complot autour du vaccin

Mais le vaccin contre la Covid-19 n'est pas le seul à être remis en question depuis de nombreuses années. Alors que la vaccination dès l'enfance a permis de faire disparaître de nombreuses maladies dans bien des pays, il existe un certain nombre de théories du complot autour de ce processus. Certains des détracteurs de la pratique affirment que la vaccination peut déclencher des troubles comme l'autisme ou la sclérose en plaque. Le vaccin contre le Coronavirus, lui, serait selon eux un produit créé pour contrôler la population à distance via la 5G en leur injectant des nano-particules. Et avec les réseaux sociaux, il est de plus en plus difficile de lutter contre la propagation de ce genre de messages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.