Topless : quid de mes droits à la plage ?

Chargement en cours
Pouvez-vous réellement être seins nus à la plage ?
Pouvez-vous réellement être seins nus à la plage ?
1/2
© Adobe Stock, Netfalls

À l'occasion de la journée mondiale du topless qui aura lieu le 26 août, petit tour des droits en matière de seins nus. Qu'avez-vous vraiment l'autorisation de faire en France et à l'étranger ?

Si le bikini naît en 1946, il faut attendre vingt ans plus tard avant de voir apparaître son cousin qui en laisse apparaître encore un peu plus. Le monokini naît ainsi en 1964. Au départ, il s'agit d'une étrange culotte à bretelles qui dévoile les seins, créée par l'excentrique styliste américain Rudi Gernreich (voir vidéo). Mais en France, il faut surtout attendre mai 68 pour que les femmes fassent tomber le haut à la plage. Dans les années 1970, elles sont de plus en plus nombreuses à oser le topless, qui devient alors toléré par les autorités.

Autorisé en Europe

Aujourd'hui encore, les seins nus à la plage bénéficient d'un flou juridique. Selon l'article 222-32 du code pénal français, l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est passible d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Mais dans les faits, cela ne s'applique pas à la plage où les seins nus sont tolérés. Jamais vous n'aurez d'amende en enfilant seulement votre bas de bikini. Sauf exception : à Paris Plages, qui malgré son nom, n'est pas une plage à proprement parler et où seul le port du maillot de bain est autorisé.

Dans d'autres pays d'Europe, notamment en Allemagne comme dans les pays nordiques ou encore en Espagne, le sein nu ne pose aucun problème. Globalement, être topless sur les plages nord-méditerranéennes comme sur les rives de la mer Noire (côté européen) ou en Croatie est également autorisé ou du moins toléré.

États-Unis, Asie, Moyen-Orient : couvrez ce sein...

En dehors de l'Europe c'est plus compliqué. Ainsi, au Brésil, où le micro bikini est roi, pas question d'enlever le haut, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Vous risquez une amende et trois à douze mois d'emprisonnement pour délit d'obscénité. Aux État-Unis, s'il est autorisé à New York jusque dans ses rues, il reste puni par la loi dans 40 États sur 50. En Asie, mieux vaut se couvrir les seins, sauf sur quelques plages très touristiques comme celles du sud de la Thaïlande. Au Moyen-Orient en revanche, c'est plus compliqué, notamment à Dubaï où des panneaux vous avertissent même du risque encouru, à savoir six mois d'emprisonnement.

Si les seins nus sont bel et bien autorisés en France, reste que les femmes sont de moins en moins nombreuses à s'adonner à cette pratique. Preuve en est, l'enquête Ifop-Plaisx (2017) selon laquelle à peine 22% des Françaises de moins de 50 ans admettent s'être déjà mises seins nus à la plage. Elles étaient 43% en 1984, 28% en 2009.

Notons aussi que la plus grande proportion des femmes à faire du topless à la plage ont 60 ans et plus (39%). La raison ? Il pourrait tout simplement s'agir d'un souci de santé pour les plus jeunes, celui de ne pas exposer ses seins, zone fragile, aux dangers du soleil. Autre explication, celle d'une forme d'émancipation passée de mode. Quand le topless était, dans les années 1970 à 1990, synonyme de liberté, il n'est désormais plus franchement sulfureux à la plage. Dans la rue, en revanche, c'est encore une autre histoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.