Qui sont les agriculteurs français d'aujourd'hui ?

Qui sont les agriculteurs français d'aujourd'hui ?
Les agriculteurs ont des revenus plus faibles que les autres professions.

Dans les années 1950, le secteur agricole comptait un actif sur trois. Aujourd'hui, le nombre d'agriculteurs en France a été divisé par trois. L'évolution de l'agriculture a suivi celle de la société : l'attrait des campagnes en baisse pendant plusieurs décennies et un modèle de production qui s'est métamorphosé. Face à ces mutations, une question se pose : qui sont les agriculteurs aujourd'hui ? Connaissez-vous réellement leur profil ?

D'après des données de 2020, voici le portrait robot de l'agriculteur français : il a environ 52 ans (11 ans de plus que l'âge moyen des actifs français). Il dispose en moyenne de 63 hectares, soit 7 hectares de plus qu'en 2010. En France, 1/3 des agriculteurs sont des femmes, davantage présentes dans les productions ovines, viticoles et caprines. En 2017, la MSA (Mutualité Sociale Agricole) dénombrait 453 113 chefs d'exploitation ou d'entreprise agricole sur le territoire français.

Combien gagnent-t-ils en moyenne ?

Les producteurs agricoles continuent, en, moyenne, d'avoir des revenus modestes, une raison de plus de soutenir ces emplois localement. D'après une étude de la Mutualité Sociale Agricole (MSA, 2016), ils atteignaient environ 15 000 euros par an, soit 1250 euros en moyenne par mois. Un tiers des agriculteurs touche moins de 350 euros par mois et vit en dessous du seuil de pauvreté.

Mais depuis une dizaine d'années, des initiatives lancées par des enseignes, des coopératives, des associations se développent pour remettre les producteurs au centre de l'échiquier de notre alimentation. Ces démarches sont vectrices de durabilité pour l'agriculture et prônent une production plus responsable, faisant évoluer les agriculteurs vers un nouveau rôle, celui de producteurs et commerçants. Par exemple, Intermarché se mobilise durablement auprès des producteurs français, pour une meilleure rémunération de leur travail avec la création de la marque " Les éleveurs vous disent MERCI ! ". Avec cette marque, Intermarché s'engage aussi pour la biodiversité, l'environnement et le bien-être animal.

Quelles transformations connaît le métier d'agriculteur ?

Entre 2000 et 2016, la France a perdu un quart de ses exploitants, aujourd'hui, le métier d'agriculteur tend à se rapprocher de celui d'un chef d'entreprise. En plus de cultiver leur terre ou de s'occuper de leur élevage, certains agriculteurs veillent également à la gestion commerciale, logistique, administrative et comptable de leur exploitation. Ils sont aussi de plus en plus nombreux, notamment la nouvelle génération, à être titulaires d'un diplôme de niveau baccalauréat ou d'un niveau supérieur.

Les agriculteurs s'engagent pour mieux produire avec une agriculture plus saine. Pour exemple, en 1995, 0,4% de la surface agricole utilisée était bio contre 5,7% en 2016.

Qui sont les nouveaux dirigeants d'exploitations ?

Les nouveaux patrons d'exploitation ne sont plus forcément issus des familles d'agriculteurs. Les difficultés du quotidien et les nombreuses attentes sociétales ont tendance à dissuader les enfants d'agriculteurs de reprendre l'exploitation familiale, au profit de citadins qui s'installent en milieu rural, à la recherche de sens en leur métier. Actuellement, un tiers des installations se fait hors du cadre familial et 20 % des agriculteurs n'ont pas de parents dans le secteur (+10 % en vingt-cinq ans).

Les jeunes exploitants sont aujourd'hui en quête de rentabilité et de flexibilité et optent pour des espaces plus grands que leurs aînés.

Sources : Actif'Agri, Agreste, Communication-Agriculture, Statistiques MSA (Mutualité sociale agricole), Insee.

 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.