Quelle est la différence entre la Toussaint et le Jour des morts ?

Chargement en cours
Dans de nombreux pays, nous célébrons les morts le 1er et 2 novembre de chaque année.
Dans de nombreux pays, nous célébrons les morts le 1er et 2 novembre de chaque année.
1/2
© Adobe Stock, SailingAway

Le 1er novembre correspond à la Toussaint alors que le 2 novembre est la date du Jour des morts. Pourtant, beaucoup mélangent l'un et l'autre jusqu'à considérer les deux comme étant la même chose. On fait le point pour apprendre à les distinguer.

Qu'est-ce que le jour de la Toussaint ?La Toussaint est une célébration religieuse en hommage à tous les saints. À l'origine, cette commémoration est une fête en l'honneur des martyrs chrétiens. C'est en 610, lors de la transformation du Panthéon de Rome en sanctuaire, que le pape Boniface IV décide d'instaurer une journée de commémoration en faveur de ces persécutés. Le jour choisi est le 13 mai, date-clé du calendrier chrétien de l'époque.

Le 1er novembre est choisi bien plus tard pour célébrer la Toussaint. C'est dans le cadre d'une cérémonie de consécration d'un édifice religieux que la date est intronisée. Au VIIIème siècle, sous le pontificat du pape Grégoire III, le 1er novembre devient alors le jour de tous les saints lors de la dédicace d'une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.Instituée par l'Église catholique, la Toussaint n'est pas tout de suite considérée par toutes les religions. C'est seulement au milieu du IXème siècle que le pape Grégoire IV ordonne que cette date soit célébrée par toute la chrétienté. En 1914, le pape Pie XI en fait une fête d'obligation, c'est-à-dire une célébration à caractère solennelle lui donnant une importance supérieure à l'égard d'autres fêtes et mémoires.

Qu'est-ce que le Jour des morts ?

La Toussaint, le jour des morts, Halloween ... Tous ces noms semblent ramener à la même signification. Pourtant, c'est bien le 2 novembre qui correspond au jour de nos chers disparus et non pas le 1er novembre ou le 31 octobre.

Tout remonte en 998 quand le monastère bénédictin de Cluny instaure la commémoration de tous les défunts. C'est seulement au XIIIème siècle que cette date s'inscrit dans le calendrier de l'Église comme un jour de commémoration. Depuis ce jour, tous les chrétiens rendent hommage à leurs proches décédés. C'est une journée dédiée à la mémoire de nos morts, une journée de pensées, de prières et de saluts à leur âme disparue. Contrairement à la Toussaint, ce jour n'est pas férié. C'est pour cela que la confusion demeure. Oui, nombreuses sont les personnes qui se rendent en ce jour chômé aux cimetières pour honorer leurs morts... alors que seul le lendemain leur est vraiment dédié.

Dans d'autres pays du monde, cette fête existe également, bien qu'on la célèbre différemment. En Sicile, les 1er et 2 novembre, on raconte que les ancêtres disparus reviennent pour offrir des cadeaux et des gâteaux à leurs descendants. Ainsi, les enfants se rendent dans les catacombes pour célébrer leurs disparus et déguster un tas de friandises.

Au Mexique, la fête des morts (el Dia de los Muertos) est une tradition très célèbre où tout le pays célèbre leurs défunts au rythme des carnavals : costumes colorés, visages peints de tête de morts, musique festive, repas en famille, fleurs et guirlandes dans tout le Mexique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.