Pourquoi le Père Noël est-il vêtu de rouge ?

Chargement en cours
La tenue rouge du Père Noël s'accompagne de nombreuses histoires venues de l'Europe mais aussi des États-Unis.
La tenue rouge du Père Noël s'accompagne de nombreuses histoires venues de l'Europe mais aussi des États-Unis.
1/2
© Adobe Stock, magdal3na

Une fausse idée prétend que le Père Noël s'est vêtu de rouge à la suite d'une campagne publicitaire d'une célèbre marque de soda, il y a maintenant presque cent ans. Pourtant l'histoire derrière la couleur des vêtements du plus célèbre des barbus est quelque peu différente. Récit.

Le cher Père Noël n'a pas toujours été rouge. On le retrouve parfois habillé d'une longue tunique verte ou bordeaux. Pourtant, c'est le rouge qui semble si bien lui aller aujourd'hui. Mais pourquoi ? D'où cela vient-il ?

La légende de Saint-Nicolas, patron des écoliers

Il faut remonter au Moyen Âge pour trouver les premiers indices vestimentaires de notre adoré Père Noël. Venue de Bari en Italie, une relique de l'évêque Saint-Nicolas, protecteur des enfants, représente l'homme avec une longue barbe blanche, une cape de couleur rouge ou bordeaux, une mitre sur la tête et un spectre au bout de la main. Fêtée dans de nombreux pays de l'Europe germanophone mais surtout en Moselle et Alsace pour ce qui est de la France, l'histoire de Saint-Nicolas se déroule généralement début décembre. La légende raconte la visite de l'évêque aux enfants sages pour les chérir et les récompenser de friandises, principalement de sucres d'orge et de pain d'épices. Très connue à Strasbourg pour avoir été l'un des catalyseurs de son célèbre marché de Noël, la célébration de Saint-Nicolas représente les prémisses de notre actuel Père Noël.

 

Le Père Noël, une histoire importée aux États-Unis

C'est en Amérique du Nord que va se cristalliser l'histoire du Père Noël. Au XIXe siècle, des colons hollandais exportent la légende de Saint-Nicolas aux États-Unis, là où certaines de leurs colonies se sont implantées avec celles des Irlandais et des Anglais. Ce sont ces derniers qui déforment d'ailleurs l'appellation néerlandaise "Sinterklass" (Saint-Nicolas) en "Santa Claus", mot anglophone pour signifier "Père Noël".

Néanmoins, c'est la culture populaire et le folklore américain qui feront de Saint-Nicolas le Père Noël que nous connaissons aujourd'hui. Des comptines aux contes, des romans aux illustrations, l'évêque de Myre devient tantôt un lutin grincheux, tantôt un homme ventripotent. C'est ainsi que l'on retrouve, dans un livre de l'écrivain américain Washington Irving, les premières péripéties d'un lutin parcourant le ciel dans un chariot volant pour distribuer des cadeaux aux enfants.

Un poème de 1822 du pasteur américain Clément Clarke Moore parle lui aussi d'un petit personnage vêtu d'un long manteau en fourrure qui descend dans les cheminées pour laisser quelques surprises aux petits-enfants. Mais c'est surtout le dessin de Robert Weir qui présentera pour la première fois visuellement le futur personnage du Père Noël en costume rouge et blanc, face à une cheminée, avec un énorme baluchon rempli de cadeaux sur le dos. Il a donc fallu plusieurs décennies pour arriver à ce que nous connaissons du Père Noël aujourd'hui et construire sa légende si importante dans notre tradition de Noël. Quant à la célèbre marque de soda, s'ils ont contribué à l'expansion de cette image du Père Noël, ils n'en sont pas à l'origine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.