Pourquoi la mozzarella est bien plus appréciée des Français que le camembert ?

Chargement en cours
Le camembert est plus apprécié dans un cadre traditionnel comme au restaurant.
Le camembert est plus apprécié dans un cadre traditionnel comme au restaurant.
1/2
© Adobe Stock, zvkate

Il y a quelques mois, une nouvelle étroitement liée à la gastronomie touchait les Français en plein coeur : les ventes de camembert, produit normand par excellence, étaient pour la première fois dépassées par celles de la mozzarella. Cela signifie-t-il la fin du célèbre fromage ? Pourquoi les consommateurs ont-ils décidé de bouder le camembert ? Voici quelques explications.

C'est une information qui a fait l'effet d'une bombe dans le milieu de la gastronomie française : dans un article exclusif publié mercredi 13 octobre 2021, le quotidien Le Figaro révélait que pour la première fois depuis de très nombreuses années, les ventes de camembert n'avaient pas su résister face à celles de la mozzarella. Le célèbre fromage français à pâte molle a en effet dû s'incliner face à la redoutable concurrence de ce produit à l'origine italienne. "Pour la première fois en France, la courbe des ventes de camembert, en baisse régulière de 3% par an, est passée en dessous de celle des ventes de mozzarella qui connaît, elle, une croissance annuelle de 5%", expliquait au média Fabrice Collier, le président du Syndicat normand des fabricants de camemberts (SNFC).

En 2020 pourtant, le camembert semblait encore avoir la cote auprès des Français : 54 483 tonnes avaient été achetées sur le marché en 2015, contre 48 594 tonnes en 2020 selon un rapport de FranceAgrimer dévoilé en juillet 2021. À la même époque, seules 37 724 tonnes de mozzarella avait été consommées. Mais quelles peuvent donc en être les raisons ? Quels sont les éléments qui ont bien pu amener les Français à se détourner du camembert ?

Des habitudes de consommation qui évoluent

L'un des premiers points pouvant expliquer cet étonnant recul se dévoile lorsque l'on observe de plus près les habitudes de consommation : elles évoluent depuis plusieurs années. Ainsi, avec le développement et la diversification de l'offre sur les étals ou dans les supermarchés, vous avez devant vous bien plus de produits fromagers qu'auparavant. Le camembert est donc, forcément, moins privilégié face à d'autres nouveautés, puisque présent sur le marché depuis beaucoup plus longtemps.

De même, il n'est plus consommé de la même manière : il se présente, le plus souvent, sur les plateaux de fromages à domicile lors de rassemblements (entre amis ou lors d'événements) ou bien au restaurant. La mozzarella, quant à elle, s'avère bien moins traditionnelle. Elle est très tendance et peut facilement s'accommoder à différents types de plats en cuisine : qu'ils soient très élaborés ou simplement réalisés sur le pouce.

Une question de saison

Autre point qui semble pâtir au camembert : la saison durant laquelle il est le plus souvent consommé. Il semble être plus apprécié durant la saison hivernale, d'octobre à avril en raison de son épaisseur et de sa consistance. La mozzarella, de son côté, est le plus souvent achetée à l'arrivée des beaux jours et de la chaleur, car fraîche et légère.

Le camembert : un fromage à la mauvaise réputation ?

Après ses heures de gloire dans les années 1950, le camembert pourrait aujourd'hui souffrir d'une mauvaise réputation et d'une image un peu vieillotte, ce qui expliquerait le détournement de ce fromage. Il est en effet considéré par beaucoup comme un fromage fort dont l'odeur persiste longtemps, lorsque la mozzarella est elle plus douce et possède un goût plus neutre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.