Pourquoi la langue française est-elle si compliquée à apprendre ?

Chargement en cours
La langue française évolue constamment.
La langue française évolue constamment.
1/2
© Adobe Stock, Prostock-studio

Pratiqué par environ 270 millions de personnes, le français se place dans le top 10 des langues les plus parlées dans le monde. Or, malgré sa popularité, la langue française est également considérée comme l'une des plus difficiles à apprendre. Sans plus attendre, voici quelques éléments pour comprendre cette réputation.

Des règles pas toujours faciles à saisir

En français, on le sait, l'exception confirme la règle. Cet adage au sens alambiqué exprime pourtant bien toutes les complexités de ce langage. Dotée d'une grammaire rigoureuse et d'une orthographe parfois originale, la langue de Molière a de quoi rendre perplexe le plus assidu et motivé des élèves. En effet, on peut notamment pointer du doigt la distinction entre le genre féminin et le masculin - absente dans certaines langues -, les mots qui se prononcent de la même façon mais dont l'orthographe varie, les lettres muettes, la différence entre le tutoiement et le vouvoiement, ou encore des verbes qui comme "appeler" changent d'orthographe selon leur conjugaison. Bref, il n'est pas facile de toujours s'y retrouver.

La prononciation : un vrai challenge

Sur le terrain de la prononciation, l'apprentissage du français pose aussi de nombreux défis aux nouveaux locuteurs. Il faut dire que contrairement à des langues comme le croate ou certains dialectes créoles, l'orthographe du français n'est pas phonétique. Autrement dit, la langue ne se prononce pas exactement comme elle s'écrit. Ainsi, on peut une nouvelle fois citer l'exemple des lettres muettes qui donnent bien du fil à retordre aux apprenants, tandis que certains mots, comme "boeuf" ou "oeuf" changent carrément de prononciation lors du passage au pluriel. La distinction entre la prononciation des différents accents peut également être un véritable challenge pour un apprenant tout comme les voyelles nasales, une spécificité absente de la plupart des langues germaniques.

Une langue qui évolue dans le temps

Comme la plupart des langues, il existe une grande différence entre la manière dont le français est enseigné et la manière dont il est pratiqué au quotidien par ses locuteurs natifs. Ainsi, il suffit de voir les différentes régions francophones du monde pour comprendre que, loin d'être rigide et figé, le français est une langue vivante qui s'enrichit de nouvelles tournures et d'un vocabulaire. Celui-ci évolue ainsi au gré des spécificités régionales, de l'émergence de l'écriture inclusive, des anglicismes, ou encore des nouveaux termes inventés pour parler des avancées technologiques ou de la culture internet.

Le français est-il si difficile que ça ?

Si, comme on a pu le voir, la langue de Molière est particulièrement retord, on ne peut toutefois pas dire qu'elle est la langue la plus difficile à apprendre au monde. À ce titre, le français n'arrive ainsi qu'à la dixième place derrière, l'allemand, le finnois, le grec ou encore le cantonnais. Par ailleurs, elle n'est même pas celle qui continent le plus de vocabulaire. En effet, à titre de comparaison, l'anglais possède pas moins de 200 000 mots alors que nous n'en utilisons que 60 000. Enfin, la difficulté de son apprentissage est aussi à relativiser en fonction de la provenance de l'apprenant. Certains habitants de pays de locution latine, comme l'Italie ou l'Espagne, auront ainsi beaucoup moins de difficultés pour apprendre le français que des locuteurs coréens ou japonais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.