La frite est-elle vraiment belge ?

Chargement en cours
La frite est-elle belge ou française ?
La frite est-elle belge ou française ?
1/2
© Adobe Stock, koldunova

Aux quatre coins du globe, les frites font chavirer les coeurs des plus gourmands. Adoptée dans moult fast-foods américains, prisée en Belgique comme en France... La frite bénéficie véritablement d'une popularité internationale. Mais d'où vient-elle exactement ? Voici quelques éléments de réponse.

La Belgique : le berceau de la frite ?

La frite est-elle originaire de Belgique ou de France ? Sachez que cette question crée le débat... Du côté de nos voisins Belges, il a longtemps été avancé que Namur était le berceau de la frite, apparemment née à la fin du XVIIe siècle. Seulement voilà... Pierre Leclercq, historien de la gastronomie, s'est récemment penché sur la question. Ses recherches - publiées en février 2010 par la Bibliothèque & Musée de la gourmandise - ont permis d'y voir plus clair. D'après le Belge, l'émergence de la frite à Namur remonterait plutôt à 1735, soit au XVIIIe siècle.

"Les paysans namurois ont probablement taillé leurs pommes de terre en forme de bâtonnets à partir de 1739, et non de 1680. Reste à déterminer si ces bâtonnets sont bien des pommes de terre frites", écrit-il. Pourquoi le doute plane ? Tout simplement parce qu'à l'époque, l'accès à la graisse n'était pas universel ! "Le beurre coûtait cher, la graisse animale était rare et les graisses végétales meilleures marché se consommaient avec parcimonie", explique le spécialiste. Et bien que le couple formé par Monsieur et Madame Fritz soit plus tard reconnu pour avoir popularisé ce mets via les foires du pays, la nativité belge de la frite reste encore à prouver. C'est pourquoi son origine française n'est pas écartée.

La frite est-elle française ?

Oui, beaucoup affirment que la frite serait en fait française. C'est pendant la Révolution française, en 1789, que la frite aurait émergé sur les ponts de Paris. Seulement, à l'époque, le mets en question n'était pas coupé en bâtonnets mais en lamelles, comme indiqué dans "Les Mots d'origine gourmande" paru en 1986. C'est à travers plusieurs ouvrages d'antan - à l'image du recueil de recettes "La Cuisinière républicaine" publié en 1794, qui inclut des "pommes de terre en friture" - que les origines françaises de la frite se dessinent.

De toute évidence, le flou demeure quant à la nationalité de la frite. Toutefois, les Anglo-Saxons parlent bel et bien de "french fries". Cette appellation peut-elle être considérée comme un élément de réponse ?

Le terme "french fries" tranche-t-il ?

Les Américains, grands mangeurs de frites notamment par le biais de multiples chaînes de fast-foods, parlent de "french fries" et non de "belgian fries". Ainsi, à l'international, c'est à la France qu'est affilié ce mets. Cette appellation permet-elle de désigner le véritable couffin de la frite ? French Morning a tenté de répondre à cette question. Dans un article dévoilé en 2014, le site consacré aux Français vivant aux États-Unis a interrogé Lucy, employée du célèbre Musée de la Frite de Bruges à ce sujet. "Pendant la Première Guerre mondiale, les soldats anglo-saxons qui combattaient sur le front ont rencontré des soldats qui parlaient français (amateurs des délicieux bâtonnets de pomme de terre, ndlr), et ils ont pensé que ceux-ci étaient Français, alors qu'ils étaient Belges !" La confusion serait donc née de cette façon. Qui a véritablement inventé la frite ? Le mystère persiste...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.