Fête des pères : quelles sont ses origines ?

Chargement en cours
La fête des pères est célébrée chaque année le 3ème dimanche de juin.
La fête des pères est célébrée chaque année le 3ème dimanche de juin.
1/2
© Adobe Stock, liderina

La Fête des pères, au même titre que la Fête des mères, est une institution dans de nombreux pays. Célébré au mois de juin, ce jour consacré aux papas tire son ampleur culturelle d'une histoire cocasse de briquets. Explications.

Chaque année en France, lors du troisième dimanche du mois de juin, la Fête des pères est célébrée dans la plupart des familles. C'est l'occasion pour les plus jeunes enfants d'offrir un cadeau fait à la main à leur papounet adoré : le classique cadre décoré de nouilles, un pot à crayons customisé, un poème ou encore un dessin fait avec amour. Pour les plus grands, ce sont les articles de bricolage et les cravates qui sont le plus souvent associés à cette occasion. Mais pourquoi célébrer les papas à une date bien précise ?

Une origine religieuse, célébrant le père de Jésus

Au XVe siècle, une fête religieuse était dédiée à la célébration du père nourricier de Jésus : le bien nommé Joseph, le 19 mars. Quelques jours avant l'Annonciation dans le calendrier catholique, cette célébration n'était à l'époque en rien destinée aux profanes, puisqu'elle possédait une portée uniquement religieuse. C'est sous l'égide du pape Pie IX, au XIXe siècle, que les catholiques célèbrent de plus en plus cette fête qui commence à se démocratiser.

La date consacrée du 19 mars tombe peu à peu dans l'oubli dans la culture chrétienne et populaire de France, mais cette date reste tout de même inscrite dans de nombreuses cultures, dans les pays latins notamment.

Tournant dans les années 1950 : une fête qui devient plus "commerciale"...

À l'instar de la Fête des grands-mères ou de la Saint-Valentin, certaines fêtes d'origine religieuse ont rapidement été récupérées par les industriels et la société capitaliste au cours du XXe siècle. Concernant la Fête des pères, c'est la société Flaminaire, qui vend principalement des briquets à gaz, qui a su flairer la bonne affaire.

En effet, à l'époque, les ventes de produits au sein de la marque sont majoritairement faites à l'occasion des fêtes de fin d'année puisque le briquet est l'un des cadeaux courant offert aux hommes à l'époque. À l'inverse, la période estivale est une période creuse pour l'entreprise. C'est la raison pour laquelle les commerciaux ont une idée : dédier un jour aux papas de France et de Navarre afin d'encourager les achats de briquet ! Et c'est un succès : la Fête des pères, telle qu'on la célèbre aujourd'hui, devient vite une institution en France.

Et une nouvelle date actée

Malgré une origine publicitaire, la date du troisième dimanche de juin est pérennisée par un décret publié en 1952. Cette célébration reste toutefois moins ancrée que la Fête des mères qui est, quant à elle, inscrite dans le Code de l'action sociale et des familles par le président Vincent Auriol en 1950. Depuis les recherches sur les dangers du tabac, et la loi Évin du 10 juin 1991, offrir un briquet à son papa est toutefois tombé en désuétude. Ce dernier est donc désormais remplacé par des attentions plus personnelles et moins nocives pour la santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.