Fête de la Saint-Patrick : d'où tire-t-elle son origine ?

Chargement en cours
Le trèfle est un symbole de la Saint-Patrick.
Le trèfle est un symbole de la Saint-Patrick.
1/2
© Adobe Stock, Pixel-Shot

Sortez les trèfles à quatre feuilles. Le 17 mars 2022, place à la traditionnelle Saint-Patrick. L'occasion de se pencher sur les origines de cette fête qui revêt une importance singulière pour les Irlandais du monde entier.

Une fête religieuse avant tout

Pour commencer, il faut dissiper une idée reçue : non, la Saint-Patrick n'est pas la fête nationale irlandaise. Contrairement à la France ou aux États-Unis, un tel événement n'existe pas sur l'île d'émeraude. D'ailleurs, il est amusant de savoir que les toutes premières manifestations pour célébrer la Saint-Patrick se sont tenues en 1737...à Boston, aux État-Unis. Ce n'est qu'en 1931, soit presque deux siècles plus tard, que la première parade a eu lieu en Irlande. La Saint-Patrick est donc avant tout une fête religieuse, reconnue depuis le XVIIe siècle par l'Église catholique, et qui tire son nom du saint patron de l'Irlande.

Mais qui était Saint Patrick ?

Né Maewyn Succat, Saint Patrick est considéré comme le fondateur du christianisme irlandais. La Saint-Patrick se déroule traditionnellement le 17 mars, jour supposé de sa mort. Figure semi-légendaire, le début de sa vie est pour le moins rocambolesque. À l'adolescence, le jeune Maewyn aurait été enlevé par des pirates avant d'être réduit en esclavage et vendu à un druide irlandais qui le fit travailler comme berger. Convaincu de sa sainte mission après avoir rêvé de Dieu, il se serait enfui et aurait rencontré un prêtre qui l'aurait baptisé en lui donnant le nom de Patrick. Ironie ultime de l'histoire, Maewyn serait né à la fin du IVe siècle en Bretagne insulaire, soit dans l'actuelle Angleterre. Ainsi, l'homme le plus célébré d'Irlande serait donc...un Anglais.

Des trèfles et du vert

Traditionnellement porté à la boutonnière le 17 mars et symbole de l'Irlande, le trèfle est directement lié à Saint Patrick. En effet, il s'en serait servi pour expliquer la sainte Trinité aux Irlandais. Quant à la couleur verte, fièrement arborée le jour de la fête, elle est depuis 1921 le symbole de la nation irlandaise. Au départ, elle était rattachée au drapeau de la Société des Irlandais unis, une organisation qui luttait contre les anglais au XVIIIe siècle.

Une aura internationale

En raison de l'émigration massive de la population irlandaise au XIXe siècle, la Saint-Patrick est désormais fêtée dans de nombreux pays en dehors de l'Irlande. Partout où elle est célébrée, elle revêt un caractère particulièrement festif et convivial. Depuis 1995, elle donne même lieu à un festival de cinq jours au travers de toute l''île d'émeraude. De Dublin à Cork en passant par Limerick, elle est fêtée avec des parades, des concerts mais aussi à des conversations animées agrémentées de pintes de bières irlandaises*. Néanmoins, il faut savoir qu'auparavant, la Saint-Patrick revêtait en Irlande un caractère beaucoup plus sobre. En 1903, elle est décrétée officiellement comme étant un jour férié par le Parlement du Royaume-Uni. La décision s'accompagne alors d'une obligation de fermeture pour les pubs ; une mesure fort peu populaire dans ce pays connu pour son amour de la boisson et qui fut abolie dans les années 1970.

* Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.