Fête de la musique : d'où vient-elle ?

Chargement en cours
La Fête de la musique est un véritable rendez-vous à travers la France.
La Fête de la musique est un véritable rendez-vous à travers la France.
1/2
© Adobe Stock, Urupong

Véritable point d'orgue de la belle saison, la Fête de la musique marque le début des festivités estivales. Elle semble aujourd'hui inévitable et représente un point central de l'exception culturelle française. Mais cela n'a pas toujours été le cas.

Moment de liesse et foule dans les rues toute la nuit, groupes de rock, trios de jazz ou DJs avant-gardistes... Tous les musiciens y trouvent l'occasion de faire connaître leur art au grand public. La Fête de la musique n'était pourtant pas prédestinée à un tel succès. Concerts amateurs, déambulations musicales, scènes improvisées à tous les coins de rue : à l'époque de sa création, la crainte de la désorganisation apparaît comme un frein au développement de ces festivités. Aujourd'hui, il est toutefois impossible d'imaginer un mois de juin sans ce jour qui met la musique à l'honneur.

Jack Lang, ministre de la Culture inspiré par la musique

Il est sûrement le ministre de la Culture dont chacun se souvient : Jack Lang a façonné notre paysage culturel à de nombreuses reprises. Véritable acteur de la démocratisation culturelle, il pousse à la suite d'André Malraux la diffusion de la culture comme un enjeu politique majeur. Après la loi Lang, fixant un prix unique du livre en 1981, mais aussi la création du concept des Zénith, ces salles de concert qui existent un peu partout en France, c'est l'idée d'une fête nationale célébrant la musique qui naît dans son esprit.

Cette idée ne lui vient pas de nulle part. En réalité, c'est d'abord le musicien américain Joël Cohen, alors producteur au sein de Radio France, qui propose une programmation musicale spécifique à l'occasion des solstices d'été et d'hiver, nommées les Saturnales de la Musique, dès 1976. De même, en 1981 à l'occasion de l'élection de François Mitterrand, a lieu une "Fête de la Musique et de la jeunesse" qui rassemble plus de 10 000 personnes sur la place de la République à Paris. Une excellente base pour concevoir ce qui deviendra la Fête de la musique.

Un succès inattendu qui dépasse les frontières françaises

Alors même que peu de gens croient en cette initiative du ministre, la première édition de la Fête de la musique est organisée à la hâte le 21 juin 1982. Le succès est pourtant immédiat, du côté des musiciens et du public. Les citoyens envahissent les rues et les parcs, les bars et les scènes. Les artistes quant à eux jouissent d'une visibilité populaire jamais vue.

Depuis, le concept s'est exporté dans plus de 100 pays, où le solstice d'été est désormais une belle occasion de faire la fête en musique, de danser et de se retrouver dans une émulation artistique. Tous les genres, toutes les origines sont les bienvenus dans ce paysage fourmillant et laisse la porte grande ouverte à la découverte et à l'effusion culturelle.

Cette date symbolique donne alors le coup d'envoi de manifestations culturelles qui auront lieu tout au long de l'été, aux concerts, aux scènes ouvertes mais aussi aux cours de danse en pleine rue, aux festivals et à l'effervescence des beaux jours qui donnent envie à tous de profiter de ce que l'exception culturelle à la Française a de mieux à nous offrir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.