Épiphanie : que célèbre-t-on à cette date mettant la galette en vedette ?

Épiphanie : que célèbre-t-on à cette date mettant la galette en vedette ?
La fève trouve son origine chez les Romains lors de la fête des Saturnales.

Après la bûche vous pensiez en avoir fini ? Pas vraiment, puisque le 6 janvier 2022 sonnera le jour de la galette des rois et plus correctement le jour de l'Épiphanie. Mais quelle est l'origine de cette fête ? On vous dit tout.

Les plus gourmands attendent le 6 janvier avec impatience pour déguster une bonne galette des rois qu'elle soit à la frangipane ou en version briochée, sans vraiment se soucier de l'origine de cette tradition. Pour vous coucher moins bête, voici quelques explications.

L'Épiphanie : une fête religieuse

L'Épiphanie vient du grec epiphaneia qui signifie apparition ou avènement. En ce sens, on célèbre l'arrivée des fameux Rois Mages : Melchior, Balthazar et Gaspard auprès de l'Enfant Jésus. Instaurée en Occident par l'Église aux alentours du IVe siècle, cette fête chrétienne est fêtée le dimanche le plus proche suivant le 1er janvier chez les catholiques. Dans les Églises, qu'elles soient catholiques, anglicanes ou protestantes, c'est en réalité la fête des Rois Mages qui est célébrée le même jour afin de commémorer la première révélation de Jésus aux païens. La tradition veut que Gaspard, Melchior et Baltazar soient réunis dans toutes les crèches avec l'or, l'encens et la myrrhe pour célébrer la naissance de Jésus.

Pourquoi mange-t-on de la galette ?

Cette tradition tire son origine des Saturnales, une fête venue de chez nos amis les Romains. Lors de cette célébration, les rôles entre les maîtres et les domestiques étaient inversés. Ainsi, les Romains préparaient un gâteau dans lequel ils glissaient une fève. Le domestique qui trouvait la fève devenait le Roi des Saturnales. Une tradition que les chrétiens se sont appropriés en transformant le gâteau en galette prenant la forme d'une couronne. Quant à la fève, elle fait désormais référence aux Rois Mages.

Le gâteau, de couleur dorée, est découpé en fonction du nombre de convives. Autrefois, une part étaient destinée au premier pauvre se présentant au logis, puis un jeune était invité à passer sous la table pour attribuer chaque part à un convive. Celui qui tombait sur la fève se voyait attribuer pour un jour le titre de roi tout en portant une couronne. Un rituel qui est aujourd'hui encore bien présent dans les familles chrétiennes (ou non d'ailleurs). La mauvaise nouvelle pour ce roi ? C'est à lui d'acheter et de préparer une galette des rois pour l'année suivante.

Une fête sacrée pour certains pays

Si la majorité des Français profitent de ce moment pour déguster la galette des rois, l'Épiphanie est moins ancrée que Noël ou le 31 décembre. Toutefois, dans d'autres pays, elle est une fête sacrée comme en Amérique Latine et en Europe. En Espagne et au Portugal, dans beaucoup de familles, les enfants ne reçoivent pas leur cadeau le 25 décembre, mais bien le 6 janvier. L'occasion pour elles de rendre hommage aux rois venus voir l'Enfant Jésus.

La petite fantaisie de l'Epiphanie ? Bien qu'elle soit fixée cette année au 6 janvier 2023, on a le droit de manger de la galette des rois tout au long du mois de janvier. Alors team frangipane ou brioche des rois ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.