Connaissez-vous la véritable histoire des grandes vacances ?

Chargement en cours
Pendant longtemps, les vacances scolaires n'étaient pas réservées aux loisirs.
Pendant longtemps, les vacances scolaires n'étaient pas réservées aux loisirs.
1/2
© Adobe Stock, JenkoAtaman

Pour beaucoup synonymes de plage, de farniente et de barbecue dans le jardin, les grandes vacances sont le moment idéal pour petits et grands de partir en voyage. Aujourd'hui, ces congés scolaires s'étendent de début juillet à fin août, mais cela n'a pas toujours été le cas.

Les grandes vacances désignent la longue période estivale entre chaque année scolaire, qui débute en septembre pour s'achever fin juin ou début juillet. L'histoire montre cependant qu'il n'a pas toujours été question de repos durant l'été. Travaux agricoles, artisanat : les enfants de chaque famille se devaient de donner un coup de main aux champs ou à la ferme pendant l'été. Aujourd'hui, certains étudiants profitent de cette saison pour se trouver un bien-nommé job d'été, mais cette pratique n'a plus rien d'une obligation familiale.

Les origines des grandes vacances

C'est en 1231 qu'une ébauche des grandes vacances se dessine : le pape Grégoire IX décide d'une pause des enseignements durant la période estivale, qui correspond aux moissons. C'est le moment pour les enfants de prêter main forte à leur famille dans les travaux pénibles de récolte, notamment. Les autres congés accordés aux écoliers se répartissent tout au long de l'année pour se calquer sur les célébrations chrétiennes. Mais en pratique, chaque établissement scolaire instaure ses propres règles.

Bien plus tard, au cours du XIXe siècle, le calendrier des vacances scolaires s'uniformise sur tout le territoire français et les congés d'été pour les élèves passent d'un mois à six semaines, de la mi-août à fin septembre. Il s'agit à ce moment-là de laisser la possibilité aux enfants des familles bourgeoises de rejoindre leurs parents, qui partent alors dans leur résidence secondaire pour profiter du grand air et s'adonner à la chasse à courre.

Du travail au tourisme

C'est seulement en 1936, avec la création des congés payés, que les grandes vacances revêtent un aspect loisir pour toutes les classes sociales et particulièrement la classe ouvrière. Petit à petit, avec la mécanisation agricole et le développement de l'industrie, la classe ouvrière n'est plus obligée de travailler en été et peut alors prendre ses congés à cette période. D'autant plus que la chaleur des usines durant la période estivale rend leur labeur encore plus pénible.

Ces longs congés estivaux sont l'occasion d'un repos bien mérité et de moments en famille, rares à l'heure des 48 heures puis des 40 heures par semaine. D'un intérêt purement pratique pour des raisons de travail, les grandes vacances sont désormais dédiées au tourisme et au repos.

Avec la période faste des Trente Glorieuses, partir en vacances devient de plus en plus courant. Les usines et les administrations prennent l'habitude de ralentir la cadence en été. C'est l'apparition de nombreuses institutions synonymes d'évasion et d'aventure : les clubs de vacances, les colonies de vacances, les offres des comités d'entreprise, le camping... La société assiste à l'avènement du tourisme à grande échelle. Désormais, le rythme uniquement suivi par les écoliers devient la norme : la rentrée est en septembre pour tous. En 1981, les grandes vacances sont amenées à 8 semaines, et c'est encore leur durée aujourd'hui, même si une réduction à 6 semaines est parfois discutée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.