Connaissez-vous la véritable histoire de la raclette ?

Connaissez-vous la véritable histoire de la raclette ?
La raclette est originaire de Suisse.

Incontournable lors de la saison hivernale, la raclette est LE plat préféré des mordus de fromage. Qu'on l'aime ou bien qu'on la déteste, elle est devenue en plusieurs années une tradition bien ancrée dans le paysage suisse et français. Mais connaissez-vous réellement son histoire ? Si non, voici quelques informations pour en apprendre davantage.

Un savoureux fromage fondu qui glisse de votre poêlon pour venir dans votre assiette, une délicieuse pomme de terre toute chaude qui fond dans votre bouche, des morceaux de charcuterie et de salade qui l'accompagnent... Si l'idée même de déguster ces différents ingrédients vous met l'eau à la bouche et vous donne envie de sortir l'appareil à raclette illico presto, alors peut-être faites-vous partie de ces 33% de personnes qui la considèrent comme leur plat favori (selon un sondage Yougov datant de 2016). Une recette très populaire, considérée depuis toujours comme un moment de plaisir et de partage entre proches. Une sensation déjà partagée lors de son apparition il y a plusieurs siècles par ceux qui sont à l'origine de ce fabuleux repas à base de fromage.

Des racines en Suisse

Si bien des personnes apprécient consommer une bonne raclette, que ce soit chez vous ou bien au restaurant, peu connaissent réellement son histoire. Et ce n'est d'ailleurs pas dans les Alpes françaises que ses premières racines se trouvent, mais bien en Suisse, au XIIe siècle, dans le canton du Valais. À l'époque, elle était essentiellement consommée par les bergers et les paysans : pour profiter d'un repas chaud peu coûteux, ces derniers coupaient en deux une meule de fromage, puis plaçaient une moitié sur une pierre plate tout près du feu. Le fromage qui commençait à fondre était alors récupéré et raclé avec une spatule en bois jusque dans l'assiette. Et contrairement à notre façon de consommer la raclette aujourd'hui, celle-ci n'était ni mangée avec de la charcuterie ni avec des pommes de terre mais bien avec du pain. Une préparation qui a, jusqu'en 1874, porté le nom de "fromage rôti" et non de raclette. Tout change cette même année lorsqu'un écrivain d'origine suisse décide de lui donner le nom qu'on lui connaît aujourd'hui.

L'apparition de la raclette de Savoie

Après des années passées dans les montagnes, la raclette s'introduit enfin dans les vallées au XXe siècle. Elle se démocratise encore un peu plus avec l'apparition du premier appareil (créé par une grande marque française d'électroménager) en 1970, qui permet à ceux qui le souhaitent de déguster ce plat beaucoup plus facilement. Il n'est ainsi plus nécessaire de gratter à la main le fromage qui fond, puisqu'il suffit juste de mettre des tranches dans son poêlon pour qu'il fonde et qu'il soit possible de le manger ensuite. La même année, elle traverse enfin la frontière : on assiste à la naissance de la raclette de Savoie, qui popularise l'idée de manger le fromage avec des pommes de terre. Le succès prend rapidement en France, et le fromage à raclette se développe peu à peu dans différents goûts tels qu'on les connaît aujourd'hui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.