Comment le champagne s'est-il imposé comme une boisson de luxe ?

Chargement en cours
Boisson attitrée des grands événements, les origines du champagne restent pourtant mal connues.
Boisson attitrée des grands événements, les origines du champagne restent pourtant mal connues.
1/2
© Adobe Stock, Vasyl

Dans les fêtes, sur les circuits sportifs ou encore dans les dîners chics, le champagne* c'est LA boisson synonyme de luxe et de richesse. Mais comment cela se fait-il ? Coup de projecteur sur la petite histoire de ce célèbre breuvage à bulles.

Des origines confuses

Pas facile de connaître les origines précises du champagne. En effet, les débuts de ce vin précieux sont assez peu documentés. La version la plus courante mais néanmoins très discutée prête son invention au moine Dom Pérignon. Cependant, il existait déjà des vins mousseux de Champagne avant que l'homme d'église ne se lance dans la production de vins en 1668. Ceux-ci seraient nés au départ suite à une erreur de fermentation alors que des viticulteurs de la région tentaient de reproduire la saveur des vins de Bourgogne. Toutefois, et pour rendre à Dom Pérignon ce qui lui appartient, il serait bel et bien l'inventeur de la méthode de la deuxième fermentation, qui permet au champagne d'avoir le goût qu'on lui connaît aujourd'hui.

Le breuvage des rois

Mais pourquoi le champagne est-il considéré comme une boisson dite "de luxe" ? Pas évident. Il faut savoir que le destin des vins de Champagne concorde avec celui de la couronne de France. Pour cela, il faut remonter à un temps qui ne rajeunit personne : le Moyen Âge et plus particulièrement au règne du roi des Francs, Clovis Ier.

Bien que les historiens peinent à s'accorder sur l'année exacte, ce serait en 496 que le roi, encore païen, aurait décidé de se convertir au catholicisme. Saint Rémi, alors évêque de Reims, aurait baptisé le souverain le 24 ou 25 décembre de cette même année en Champagne. Jusqu'en 1825, c'est au sein de cette région qu'ont été sacrés tous les rois de France. Les vins de Champagne acquirent dès lors un statut prestigieux en étant assimilés à la Couronne. Quant au champagne en lui-même, il se serait rapidement imposé à la cour de France puis au-delà des frontières suite à sa "création" par Dom Pérignon. Tout d'abord servi uniquement aux riches et puissants, il devint peu à peu utilisé pour distinguer les grands événements et accompagner les mets les plus délicats.

Une boisson qui a un coût

Avec près de 300 millions de bouteilles vendues en moyenne par an, le champagne reste un best-seller au rayon des vins pétillants. Pour Noël, lors des mariages ou pour célébrer la Saint-Valentin, il reste ainsi très populaire. Toutefois, ce succès a souvent un coût non négligeable, le champagne restant en général bien plus onéreux que ses comparses tels que le crémant. Bien entendu, on ne peut nier qu'une partie du prix de la bouteille de champagne est due à un effet marketing et à son image de boisson prestigieuse. Néanmoins, il traduit aussi la réalité de coûts bien réels rattachés à sa production.

Pour qu'un champagne mérite de porter ce nom, il faut qu'il ait été produit entièrement dans la région éponyme. Il est donc exclusivement made in France, ce qui en soit a un prix. Il faut dire que le champagne est sur ce point un peu victime de son succès. Produire dans la région est très cher, un hectare de vigne étant plus qu'onéreux (autour d'un million d'euros). Conséquence : le coût du raisin est logiquement plus élevé. La main-d'oeuvre coûte également plus cher. La fabrication du champagne contient ainsi quelques particularités dont des vendanges uniquement manuelles, un climat difficile et une durée d'élevage supérieure à la plupart des autres vins. Acheter un champagne c'est donc aussi payer le prix d'un savoir-faire qui fait tout son caractère d'exception.

*Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.