Achat d'un fauteuil roulant : quelles aides financières ?

Chargement en cours
Il existe de nombreuses aides pour obtenir un fauteuil roulant adapté.
Il existe de nombreuses aides pour obtenir un fauteuil roulant adapté.
2/2
© Adobe Stock, amazing studio

Un fauteuil roulant, pour les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées, c'est la promesse d'un retour vers la mobilité, la liberté et l'autonomie. Mais cela représente également un investissement conséquent, qui est souvent réfléchi. Heureusement, il existe des aides pour éviter que la charge financière ne soit trop lourde.

Lorsqu'une personne a besoin d'un fauteuil roulant, que ce soit pour une période temporaire, ce dernier est prescrit par le médecin généraliste, ou le spécialiste. Ce dernier aura pour charge de recommander un modèle précis, sa durée d'utilisation, et de recommander au patient la location ou l'achat, selon ce qui est le plus pertinent. Acheter un fauteuil roulant, qu'il soit électrique ou non, représente toutefois un sérieux investissement, qui peut représenter une grosse charge financière. D'où l'intérêt de s'appuyer sur les différentes aides disponibles pour limiter les frais.

Les aides de l'Assurance Maladie

Qu'il soit loué ou acheté, un fauteuil roulant bénéficie d'une prise en charge de l'Assurance Maladie, à certaines conditions : une prescription par un professionnel de santé, un matériel identifié dans la liste des produits et prestations remboursables LPRR, et pour certains modèles de fauteuils électriques, une demande d'entente préalable au service de contrôle médical. La prescription du médecin doit quant à elle préciser plusieurs détails, tels que s'il s'agit d'un achat ou d'une location, ainsi que le type de propulsion, fauteuil manuel ou électrique, ainsi que les caractéristiques spécifiques et les options nécessaires.

Pour ce qui est du tarif de remboursement, celui-ci va de 395 à 962 euros en fonction des différentes options. Pour un fauteuil électrique et verticalisateur, cette somme peut monter jusqu'à 5 187 euros, selon le modèle.

Les aides de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Parce que l'Assurance Maladie ne couvre pas toujours la totalité du remboursement d'un fauteuil roulant, il existe aussi différentes aides fournies par la MDPH. La première est la prestation de compensation du handicap (PCH), personnalisée et adaptée en fonction des besoins du patient. Pour y prétendre, le matériel en question doit figurer sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR) de la sécurité sociale, et le taux de prise en charge peut aller jusqu'à 75%, dans la limite de 100 euros par mois. Pour l'obtenir, il est nécessaire de remplir un formulaire cerfa. À noter qu'il s'agit d'un processus qui prend du temps : le délai de consultation et d'étude du dossier est de 4 mois environ.

Autre possibilité : obtenir une allocation personnalisée d'autonomie, l'APA, qui est versée aux personnes de plus de 60 ans par les services du département. Cette dernière a pour but de financer totalement ou partiellement les dépenses nécessaires au maintien à domicile d'une personne en situation de perte d'autonomie.

Les autres aides possibles

En parallèle de ces aides principales, il est également important de consulter sa mutuelle, sa caisse de retraite et son comité d'entreprise, qui peuvent également proposer des participations financières, étudiées au cas par cas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.