5 choses à savoir sur Christophe Colomb

Chargement en cours
Christophe Colomb est l'un des plus grands navigateurs et explorateurs de l'histoire.
Christophe Colomb est l'un des plus grands navigateurs et explorateurs de l'histoire.
1/2
© Adobe Stock, caifas

Le 11 octobre, veille de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb (le 12 octobre 1492), se déroule une journée mondiale en hommage au marin. Traditionnellement fixée au deuxième lundi du mois d'octobre, elle est un jour férié dans de nombreux pays comme l'Espagne, l'Amérique Latine et les États-Unis. Retour sur cinq choses à connaître sur le navigateur.

Christophe Colomb était Italien

Si beaucoup pensent que Christophe Colomb était Espagnol ou Portugais, ils se trompent ! D'après les historiens, Christophe Colomb, de son vrai nom Cristoforo Colombo, est Italien et serait né le 1er janvier 1451 à Gênes (en Italie). S'il passe toute son enfance dans ce pays, ce fils d'un tisserand, Domenico Colombo, va rapidement s'installer au Portugal, qui est à cette époque considéré comme le pays de la découverte. Il y épouse Filipa Moniz et partage la même passion que son beau-père Bartolomeu Perestrelo, également navigateur et explorateur portugais.

Christophe Colomb était persuadé que la Terre était ronde

Christophe Colomb en est convaincu, la Terre est bien ronde. Une thèse à laquelle il croit dur comme fer (et il aura raison), pour continuer à mettre en place ses projets de voyages. Son rêve était de découvrir les Indes, et ce en passant par l'Atlantique. Autrefois, alors que l'on pensait que la Terre était plate, la seule solution pour s'y rendre était de contourner l'Afrique, ce qui se révélait assez coûteux. Or, si la Terre est ronde comme de nombreux savants le prédisent aussi, il suffirait pour atteindre les Indes de traverser l'Atlantique. Christophe Colomb estimait que l'Europe était à 2 214 km de l'Asie, contrairement à Ptolémée (mathématicien et géographe grec) qui lui avait révélé une distance de 16 090 km. Une fois de plus Christophe Colomb en était le plus proche, puisqu'il est avéré que l'Europe est à 7 772 km de l'Asie.

Christophe Colomb avait trois bateaux devenus célèbres

Afin de se rendre dans les Indes, Christophe Colomb tente de tracer une nouvelle route. Une mission dans laquelle il échoue, mais qui lui permettra de faire une nouvelle découverte. Il quitte ainsi Palos en Andalousie le 3 août 1492. Il est à ce moment-là à la tête de trois navires devenus célèbres : la Santa Maria, la Pinta et la Nina. La Santa Maria est le plus grand des trois, à bord duquel Christophe Colomb navigue. Les deux autres sont appelés des caravelles, la Pinta étant très rapide et la Nina la plus petite. Après une escale sur les îles Canaris, tous partent à l'aventure pour une longue traversée de près de deux mois. Les 90 membres de l'équipage, très inquiets de tarder à retrouver la terre ferme, tentent à plusieurs reprises de se rebeller.

Christophe Colomb n'a pas vraiment découvert l'Amérique

Un long voyage qui se termine le 12 octobre 1492. Christophe Colomb et son équipage sont enfin arrivés sur cette nouvelle terre qu'ils pensent être les Indes. Ils arrivent sur une île de l'archipel des Bahamas (qu'ils baptisent San Salvador) à cause d'une erreur dans les calculs et d'une sous-évaluation des dimensions de la Terre. Le marin ne le sait pas, mais il est en fait en Amérique. Tous continuent leur périple jusqu'à Cuba, qu'ils vont nommer Juana, en hommage au dauphin d'Espagne. Puis ils découvrent Haïti, avant de revenir en Europe. Quelques années plus tard, c'est Amerigo Vespucci qui sera désigné par la couronne espagnole comme celui à l'origine des terres américaines.

Christophe Colomb avait un journal de bord

Comme tout bon explorateur, Christophe Colomb avait son journal de bord, dans lequel il décrivait toutes ses étapes. C'est grâce au prêtre dominicain et missionnaire espagnol Bartolomé de las Casas, que les notes quotidiennes du navigateur ont pu être transcrites et abrégées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.