Zoom sur le freekeh : le super-aliment dont tout le monde parle

Chargement en cours
Le freekeh se consomme aussi bien chaud que froid comme ici en salade avec des herbes fraîches.
Le freekeh se consomme aussi bien chaud que froid comme ici en salade avec des herbes fraîches.
1/2
© iStock, PoppyB

Le freekeh, également appelé frikeh, frik ou blé vert, s'invite de plus en plus dans les assiettes françaises. On vous dit tout de cette céréale venue du Moyen-Orient qui change du boulgour et du quinoa.

Le freekeh est une variété ancienne de blé dur vert, cueillie avant maturité. La céréale est ensuite grillée, ce qui lui donne son petit goût fumé bien particulier. Elle se démarque par sa couleur verte mais, concassée, elle ressemble au premier abord à du boulgour et, sous sa forme entière, son apparence se rapproche du riz complet. Le freekeh présente de nombreux bienfaits nutritionnels, ce qui le range dans la catégorie des supers-aliments.

Une céréale ancienne

Si le freekeh inspire de plus en plus les foodistas occidentales, il est connu depuis très longtemps au Moyen-Orient : la céréale aurait par exemple été mentionnée pour la première fois dans un livre de cuisine écrit au 13e siècle à Bagdad. Le freekeh est désormais cultivé principalement en Algérie, au Liban, en Syrie ou en Palestine. En France, vous pourrez l'acheter dans les épiceries orientales ou les magasins d'alimentation bio.

Les bienfaits du freekeh

Pourquoi les amateurs de cuisine saine adoptent le freekeh ? Car c'est un super-aliment au même titre que les baies de goji, la spiruline ou le kale... en moins cher ! Preuve de son potentiel d'attraction dans la sphère de la "healthy food" : le chef anglais Jamie Oliver est fou de cette céréale ! Riche en fibres (cinq fois plus que le riz complet et deux fois plus que le quinoa) et en protéines (16g/100g, soit pratiquement autant que dans le poisson ou la viande ce qui en fait une option intéressante pour les végétariens), elle présente un indice glycémique bas. Elle est également riche en minéraux et en oligo-éléments (potassium, calcium, zinc, fer), ainsi qu'en vitamine B (nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux) et en antioxydants (la lutéine et la zéaxanthine, qui participent à la bonne santé oculaire).

À noter : si le freekeh contient du gluten, c'est en quantité moins importante que dans le blé mûr.

Comment cuisiner le freekeh ?

Concurrent sérieux du quinoa et du boulgour, le freekeh permet de donner un petit twist original à vos recettes où la graine est à l'honneur. Consommée chaude ou froide, cette céréale s'intègre parfaitement à une salade composée, accompagne un plat principal ou permet de réaliser un taboulé revisité.Le freekeh a en plus l'avantage d'être très simple à cuisiner : sa cuisson se fait dans un grand volume d'eau pendant une quinzaine de minutes. Il peut également remplacer le riz et se cuire dans un bouillon façon pilaf ou selon le principe du risotto.

Autre inspiration, qui vient du Maghreb : le freekeh se substitue à la semoule de blé classique, détrempé dans une soupe traditionnellement servie le soir pendant le Ramadan, la chorba frik. Plus étonnant, il peut même donner lieu à des recettes de desserts, façon riz au lait par exemple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.