Sushis, makis, sashimis... Sont-ils bons pour la santé ?

Chargement en cours
Le poisson cru et l'algue nori ont des apports nutritionnels intéressants.
Le poisson cru et l'algue nori ont des apports nutritionnels intéressants.
1/2
© Adobe Stock, Lukas Gojda

Pour ceux qui ne souhaitent pas cuisiner et ont envie de manger sur le pouce, les sushis, makis et autres sashimis se sont imposés comme une alternative plus saine aux hamburgers et aux sandwichs. Mais ces mets japonais sont-ils aussi bons pour la santé que pour les papilles ? Le point sur leurs bienfaits nutritionnels... et leurs méfaits.

Profiter des bienfaits du poisson cru et de l'algue nori

Du poisson cru, du riz vinaigré, un peu d'algues, quelques légumes... Grâce à leur composition d'apparence saine, les sushis, makis et sashimis ont le vent en poupe. Il est vrai que les ingrédients qui composent ces bouchées japonaises ont des apports nutritionnels intéressants. Les sashimis, ces tranches de poisson cru tel que le saumon et le thon, permettent ainsi de faire le plein de protéines et d'oméga 3. Il en va de même pour les makis, où le poisson est entouré de riz, lui-même entouré d'une algue nori. Cette dernière est pauvre en calories et riche en vitamines (K, A, B2, B9...). Elle contient aussi de l'iode, du sodium, du fer ou encore du potassium, des micronutriments indispensables pour garder la forme. Quant aux sushis, ils permettent également de consommer du poisson cru et de profiter de ses bienfaits. Attention néanmoins à l'ingrédient sur lequel les tranches sont posées, à savoir le riz...

Gare au riz !

Les makis, mais aussi (et surtout) les sushis, ne sont pas exempts de reproches question nutrition. Leur problème quand on souhaite manger healthy ? Leur riz collant, qui est à la fois vinaigré et sucré ! L'apport en glucides de cet ingrédient est important, tout comme le nombre de calories, le riz utilisé étant blanc donc raffiné. Pas question de vous priver de cet aliment pour autant, mais mieux vaut faire preuve de modération. Si vous mangez déjà un plateau de sushis, vous commander un bol de riz à côté est inutile. Prenez également garde aux sushis croustillants qui ont été frits, et donc contiennent plus de gras que les autres. Si vous faites attention à votre ligne, les fritures restent l'option la moins favorable d'un menu japonais.

Sauce, wasabi, gingembre... Qu'en est-il des ingrédients additionnels ?

Quasiment indissociable des plateaux de sashimis, sushis et makis, la sauce soja reste l'une des sauces les moins caloriques qui soit. Elle contient des minéraux comme le phosphore, le potassium et le magnésium, mais aussi des vitamines comme la B9 et la B3. Mais attention, elle renferme beaucoup de sel, voire de sucre pour les adeptes de la sauce soja sucrée ! Pour un repas santé, on évite donc de noyer ses sushis dans la sauce et on en consomme une cuillère à café seulement. Sachez également que la sauce soja sucrée est près de trois fois plus calorique que la sauce soja classique. Là encore, tout est une question de modération.

Enfin, le wasabi et le gingembre étant consommés en petites quantités, leur valeur nutritive et leur nombre de calories restent négligeables. Ajoutez-en sans culpabiliser à vos bouchées pour en relever le goût. Bon appétit !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.