Riz : les erreurs à ne plus commettre pour une cuisson parfaite

Chargement en cours
La cuisson du riz n'est pas toujours une mince affaire.
La cuisson du riz n'est pas toujours une mince affaire.
1/2
© Adobe Stock, apichart609
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

Le riz fait partie des aliments les plus cuisinés. Délicieux, il accompagne toutes sortes de plats, mais sa cuisson n'est pas aussi simple qu'elle peut le sembler. Pour éviter le riz brûlé au fond de la casserole ou le riz qui colle, voici quelques astuces à retenir.

Erreur n°1 : ne pas rincer le riz

Vous avez pour habitude de mettre votre riz directement dans la casserole ? Il va falloir repenser votre technique. Rincer son riz à l'eau froide permet non seulement de retirer d'éventuelles impuretés (sans pour autant perdre les nutriments hydrosolubles qu'il contient), mais aussi de retirer l'excès d'amidon, qui va rendre votre riz collant. Tant que votre eau de rinçage ressort blanche, c'est que le riz n'est pas bien rincé.

Erreur n°2 : changer brusquement la température de l'eau

Une fois votre eau portée à ébullition, vous avez rajouté votre riz. Mais là, c'est la catastrophe : vous vous rendez compte qu'il n'y a pas assez d'eau. Pas grave, vous allez en rajouter. Mauvaise idée ! Si vous rajoutez de l'eau froide dans votre casserole, cela va faire chuter la température et donc casser le cycle de cuisson. Résultat, votre riz ne va pas gonfler comme il faut et aura une texture étrange.

Erreur n°3 : ne pas mettre la bonne quantité d'eau

La meilleure technique pour faire cuire son riz est la technique dite par absorption. Pas besoin d'égoutter votre préparation : pendant la cuisson, toute l'eau va soit s'évaporer, soit être absorbée par le riz. C'est la raison pour laquelle il faut suivre avec précaution les indications de cuisson sur le sachet (comptez 2 volumes d'eau pour un volume de riz blanc, 3 volumes d'eau pour un de riz semi-complet, et 4 volumes d'eau pour un de riz complet). Bien sûr, s'il y a trop d'eau, vous pouvez égoutter votre préparation, mais vous allez perdre une bonne partie des nutriments et minéraux hydrosolubles.

Erreur n°4 : prolonger la cuisson du riz

Un riz qui cuit, ça se surveille à l'aide d'un minuteur. Au-delà du temps de cuisson indiqué, votre riz risque en effet de devenir collant, et donc plus difficile à manger. Mais surtout, il verra son indice glycémique augmenter, ce qui peut poser un problème pour les personnes au régime, mais aussi et surtout pour les personnes diabétiques.

Erreur n°5 : ne pas couvrir la casserole

Les couvercles sont pourtant bien utiles en cuisine ! Ils permettent de limiter au maximum l'évaporation de l'eau, qui peut parfois se faire trop rapidement et vous laisser avec un riz qui manque de cuisson. En plaçant un couvercle sur votre casserole, vous n'aurez pas besoin de rajouter de l'eau en cours de cuisson, et votre riz aura une bien meilleure texture.

Erreur n°6 : remuer le riz après la cuisson

Pas la peine de mélanger votre riz une fois qu'il est cuit. Lorsque toute l'eau s'est évaporée, laissez le couvercle sur votre casserole et coupez le feu. Le riz continuera alors à gonfler grâce à la chaleur et la vapeur présentes dans son contenant. En le remuant, vous risquez de le rendre collant. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il vaut mieux saler l'eau et ne pas rajouter de sel après la cuisson.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.