Rhum arrangé : les astuces pour le réussir

Chargement en cours
Il existe des dizaines de variantes au rhum arrangé.
Il existe des dizaines de variantes au rhum arrangé.
1/2
© Adobe Stock, ThomasLENNE
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

Le rhum arrangé, c'est une boisson qui sent bon l'été. Originaire de la Réunion, ce breuvage se compose de rhum dans lequel ont été ajoutés différents ingrédients. Envie de tenter une préparation maison ? Voici les bonnes astuces pour être sûre de vous régaler.

Le B.A BA du rhum arrangé

Très populaire sur les îles, et notamment à la Réunion, dont il serait originaire, le rhum arrangé est un rhum dans lequel différents ingrédients ont macéré : des fruits, principalement, mais aussi des épices, des feuilles, des graines ou encore des friandises. L'objectif ? Transmettre le goût de ces ingrédients à la boisson, pour qu'elle soit gorgée de saveurs : un délice pour le palais.

Le rhum arrangé est une boisson qui se boit généralement en digestif, même s'il peut aussi être utilisé pour réaliser des cocktails, en rajoutant par exemple du jus de fruit ou de la limonade. Toutefois, pour les puristes, il se consomme tel quel, sans sucre ni autre ajout, de façon à ne pas dénaturer son goût.

Une boisson à préparer à l'avance

Envie de tester ce breuvage à l'occasion de votre prochaine soirée entre amis ? Attention, ce genre de boisson ne se prépare pas à la dernière minute, loin de là. Il faut en effet laisser les ingrédients macérer pendant trois mois minimum pour obtenir un goût vraiment prononcé. Plus la macération est longue, plus le goût sera intense et marqué. La seule exception concerne les rhums arrangés aux agrumes, puisque les citrons, oranges et autres clémentines macèrent très rapidement et peuvent libérer leurs arômes en une quinzaine de jours seulement. Pour faciliter la macération, vous pouvez rajouter une pointe de sucre de canne, en poudre ou en sirop, tout en veillant à garder la main légère.

Quels ingrédients pour mon rhum arrangé ?

La base de toute chose, c'est le rhum ! En règle générale, les adeptes de cette préparation utilisent du rhum blanc agricole ou du rhum industriel, dont le degré d'alcool varie entre 40 et 62 degrés. Plus le degré sera élevé, plus la préparation prendra du goût, mais elle sera aussi plus forte, alors attention si vous n'avez pas l'habitude !

Pour le reste, à vous de choisir les ingrédients qui vous font envie. Traditionnellement, les épices les plus utilisées sont la vanille et la cannelle ou encore le gingembre. Côté fruits, ce sont les litchis, la banane, l'orange, la papaye et la mangue qui ont la préférence des consommateurs. Mais rien ne vous empêche de tester vos propres mélanges, en ajoutant par exemple des feuilles de menthe aux agrumes, des grains de café à la vanille, ou encore du piment à la mangue ou la papaye. En théorie, il n'y a pas de mauvaise recette, mais attention tout de même à choisir des goûts qui vont bien ensemble, et à ne pas mélanger deux ingrédients très puissants, comme l'anis et la banane par exemple.

Attention à la température !

Avec une macération qui dure en moyenne trois mois, la question du stockage de votre rhum arrangé se pose. Pas question de le conserver au frigo : l'idéal est de le placer dans un endroit sombre, à température ambiante, dans une bouteille ou un bocal en verre fermé hermétiquement. La température ne doit toutefois pas dépasser les 40 degrés, sous peine de gâcher votre préparation.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.