Pourquoi mange-t-on de l'agneau à Pâques ?

Chargement en cours
Pour Pâques, l'agneau se consomme sous différentes formes.
Pour Pâques, l'agneau se consomme sous différentes formes.
1/2
© Adobe Stock, Kondor83

Laetitia Reboulleau

Pour beaucoup, Pâques est synonyme de jour férié, de chocolats, d'oeufs, de poules et autres lapins gourmands. Pourtant, cette fête religieuse est aussi l'occasion de déguster un plat bien particulier : l'agneau pascal. Mais d'où vient cette tradition au juste ?

Au même titre que Noël, Pâques a pour beaucoup perdu son aspect religieux pour devenir une fête populaire, à l'occasion de laquelle les familles se retrouvent, et les enfants partent à la chasse aux oeufs en chocolat à travers la maison ou le jardin. Pourtant, cette célébration possède une origine religieuse, puisque pour les chrétiens, cette fête célèbre la résurrection de Jésus-Christ, quelques jours après avoir été torturé et crucifié.

La signification de l'agneau pour les chrétiens

Pour ces derniers, l'agneau pascal est tout un symbole. Et pour cause : dans la tradition chrétienne, cet animal symbolise l'innocence et l'obéissance, mais aussi le sacrifice réalisé par Abraham pour prouver sa foi en Dieu. L'homme était en effet prêt à sacrifier son propre fils si son Dieu l'avait exigé, même si finalement ce dernier a préféré le sacrifice d'un agneau. C'est cette histoire, tirée de la Bible, qui a popularisé la consommation d'agneau à cette période de l'année, pour commémorer le sacrifice ultime de Jésus-Christ, mort pour son peuple.

La signification de l'agneau dans la tradition juive

Les chrétiens ne sont pas les seuls à se tourner vers cette viande pour célébrer Pâques, ou Pessah dans la tradition juive. Mais, pour le peuple juif, l'agneau se réfère à un autre épisode de la Bible : celui des 10 plaies d'Égypte qui se sont abattues sur le pays pour obtenir la libération du peuple hébreu de l'esclavage. La dernière plaie en question étant l'envoi sur terre d'un ange exterminateur, venu pour tuer tous les fils aînés égyptiens au sein de chaque maison. Les Hébreux avaient alors utilisé le sang d'un agneau pour marquer leur porte, et ainsi prévenir l'ange vengeur de ne pas y pénétrer.

Des ventes d'agneau qui explosent

Le résultat de cette tradition ? La période de Pâques est une période particulièrement faste pour les commerçants proposant de l'agneau. Alors que cette viande au goût si particulier est généralement consommée à hauteur de 4 000 à 5 000 tonnes par semaine, lors de la semaine de Pâques, les ventes dépassent les 9 000 tonnes en France. Preuve que la tradition n'a pas totalement été oubliée, même si pour beaucoup, elle n'a plus rien à voir avec la religion.

Le printemps est en effet la saison la plus propice à la consommation d'agneau, puisque c'est à cette période de l'année que le petit de la brebis est suffisamment grand pour être consommé, mais qu'il n'a pas dépassé les 300 jours, sans quoi il perdrait son appellation d'"agneau". Cette viande est particulièrement populaire à travers le monde à compter du mois de mars, et jusqu'au mois de juin pour bénéficier de sa fraîcheur. La tradition de Pâques rejoint donc un timing plutôt pratique, en somme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.