Pomme de terre : comment la cuisiner en version sucrée ?

Chargement en cours
Le goût relativement neutre de la pomme de terre lui permet de se camoufler à peu près partout, même dans les desserts.
Le goût relativement neutre de la pomme de terre lui permet de se camoufler à peu près partout, même dans les desserts.
1/2
© Adobe Stock, nblxer

Riche en glucides, la pomme de terre est un aliment utilisé à toutes les sauces dans la cuisine française. Tant qu'elle est travaillée en version salée ! En ce qui concerne le sucré, les choses se compliquent. Pourtant, les gourmands doivent savoir qu'elle se déguste aussi de cette manière. La preuve.

Ce légume aussi considéré comme un féculent n'est pas seulement fait pour les gratins, les purées, les frites ou pour être un solide accompagnement de toute viande. La patate sait s'adapter à tout et pas qu'aux grains de sel. Les Scandinaves l'ont bien compris et se régalent de diverses recettes sucrées à base de ce tubercule comestible.

La patate sucrée au repas : chaud devant !

Les Danois aiment associer leurs plats avec des brunede kartofler, des pommes de terre épluchées puis préparées avec du sel, du beurre, de la ciboulette et du sucre (10 grammes de sucre pour 100 grammes de patates, à adapter en fonction du poids). Les chaussons de pommes de terre originaires de l'Europe de l'Est et confectionnés avec du sucre brun, les knish, sont une autre proposition culinaire. Nos voisins germaniques, eux, glissent dans leur fameuse salade (KartoffelSalat, littéralement "salade de pommes de terre"), du vinaigre de vin blanc, du kummel par nature sucré et une dose de glucose. En Alsace-Moselle, le râpé de pommes de terre aux mirabelles fait partie du terroir.

Outre ces spécialités, elle se consomme aussi en assiette principale sous forme de mélange sucré-salé. Par exemple, des pommes de terre marinées avec des figues pour accompagner un magret, un tajine ou un boudin ou en association avec des oignons caramélisés. Pour les plus réticents, il sera aisément plus simple d'intégrer cet aliment dans les desserts.

Fusion de la pomme de terre et du sucre : les idées de desserts en tout genre

Tuile pour la pâtisserie, tarte tatin où le féculent remplace le fruit, marmelade d'orange aux pommes de terre, déclinaison en beignet... Les gâteaux et autres douceurs se marient parfaitement avec la pomme de terre, dont le goût relativement neutre lui permet de se camoufler à peu près partout. Il y a le moelleux classique : des pommes de terre à chair farineuse, des oeufs, du sucre, du beurre, de la fleur d'orange, du sucre glace pour saupoudrer le tout et le tour est joué ! La possibilité d'en faire des gaufres existe également. Une fois séparées de leur peau puis cuites, il faut les écraser et y ajouter du beurre, des oeufs, du sucre, de la farine avant de verser la pâte dans le gaufrier.

En Pologne, le plenze, autrement appelé "plaki", a la cote. Cette sorte de fine galette nécessite de râper finement le légume avant d'y incorporer les oeufs, la farine et le sel. Comme les crêpes, la pâte est à verser à la louche puis la préparation doit être retournée lorsque le bord prend une jolie couleur dorée. Traditionnellement, le résultat se savoure avec du sucre ou de la confiture mais tout est permis ! On pense notamment au chocolat, évidemment...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.