Poke bowl : la tendance saine venue d'Hawaï

Chargement en cours
Les pêcheurs de l'île d'Hawaï sont à l'origine de cette tendance.
Les pêcheurs de l'île d'Hawaï sont à l'origine de cette tendance.
1/2
© iStock, Karisssa
A lire aussi

Équilibré et gourmand, le poke bowl est un plat traditionnel d'Hawaï, devenu une tendance culinaire incontestable qui fait fureur aux quatre coins du globe. Zoom sur ce vent d'exotisme qui envahit nos tables !

Penser à Hawaï, c'est forcément invoquer des images d'étendues de sable, de surfeurs, de colliers de fleurs, de danseurs de hula ou se rappeler les légendes de Maui. Désormais, l'île paradisiaque marque les esprits dans un tout autre domaine en s'aménageant une place de choix dans la gastronomie internationale. Dans un récipient unique se déguste un menu complet à base d'aliments à faible teneur calorique mais riches en oméga-3. C'est la promesse du poke bowl, le nouveau pêché mignon "food" et "healthy" venu tout droit de l'État d'Aloha ! Les ingrédients sont taillés en dés (traduction littérale de "pok") et placés dans un bol ("bowl"). Adapté aux goûts et aux saisons, son contenu est variable. Le poisson cru (majoritairement du thon rouge mais aussi du saumon et de la daurade) demeure l'élément principal de la composition, selon la recette originale.

Les origines du poke bowl

Popularisée dans les années 1960 dans l'archipel du Pacifique, cette cuisine est impulsée par les pêcheurs de l'île, comme l'explique L'Express : "Les pêcheurs hawaïens sont à l'origine de ce plat. Non seulement ils vendaient leurs poissons entiers ou sous forme de cubes agrémentés de tous les condiments qu'ils avaient sous la main, mais ils partaient à la pêche en s'étant préparés ces pokes pour leur repas en mer." Le chef Sam Choy, originaire de l'île de l'Oahu, l'a popularisé en l'incorporant à ses menus puis en créant, en 1991, le festival "I love Poke". Le poke bowl trouve une grâce toute particulière sur la côte californienne avant que l'engouement ne s'étende et envahisse les spots de surf de la planète. À leur tour, les capitales européennes se sont décidées à suivre cette mode goûteuse.

Que met-on dans ce fameux bol ?

Marinés dans de la sauce soja, les cubes de poissons crus (ou cuits pour ceux qui ne les supporteraient pas autrement) sont associés à une multitude d'autres aliments frais comme du riz parfumé ou vinaigré, de l'avocat, de la laitue, des carottes, de la mangue, de la patate douce, du concombre... Les fruits et légumes sont déclinables selon les goûts de chacun. Les traditionnels thon et saumon peuvent être remplacés par des Saint-Jacques et du poulpe, de la viande comme du porc ou du tofu pour une version végétarienne. À ce mix personnalisé peuvent s'ajouter des graines de sésame, des oignons, des noix, des épices ou des herbes aromatiques pour émoustiller les papilles. La nourriture est préparée séparément et disposée dans le bol de manière à ce que chaque produit soit distinguable. Trois en un (entrée, plat et dessert) en un seul endroit !

Recelant de nombreux bienfaits pour notre santé, grâce à son apport énergétique digeste qui aide à maintenir la ligne, ce cousin du ceviche péruvien et du chirashi japonais est la nouvelle star de nos repas, comme en témoignaient déjà Les Inrocks en 2018 : "Les services de livraison à domicile ne s'y sont pas trompés : Uber Eats est partenaire de 150 restaurants proposant des poké à emporter en France, tandis que son concurrent Just Eat en répertorie 130. En un an, les commandes du second sur ce type de produits ont bondi de 350 % !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.