Orgasme culinaire : oui ça existe !

Chargement en cours
Quel aliment pourrait bien vous donner un orgasme culinaire ?
Quel aliment pourrait bien vous donner un orgasme culinaire ?
1/2
© iStock, skynesher
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

Fromage, chocolat, sucré ou salé... Tout le monde a un aliment, une saveur, un goût favori. Quelque-chose qui vous rempli de plaisir au moment de le déguster, en somme. Résultat : pour certains, la nourriture a pris le pas sur le sexe, puisque ces personnes affirment avoir de véritables orgasmes culinaires. Mais, comment ça marche, au juste ?

Lorsque vous entendez le mot "orgasme", comme la majorité des gens, vous pensez probablement au sexe. C'est bien simple, le fait de faire l'amour est l'un des premiers plaisirs des êtres humains. À tel point que l'on en oublie le fait qu'il existe d'autres types d'orgasmes tel que les orgasmes culinaires. La science a en effet prouvé l'existence des orgasmes auditifs, obtenus grâce à certaines mélodies. Mais aussi celle des orgasmes culinaires, pour lesquels tout est une question de goût.

L'amour des Français pour la nourriture

En 2014, l'institut Harris Interactive avait mené un sondage afin de déterminer à quel point les Français aimaient la nourriture. Et les résultats sont formels : pour la grande majorité des sondés, et en particulier du côté des femmes, le sexe et la nourriture étaient placés au même niveau sur l'échelle du plaisir. 18% des Français estimaient même prendre plus de plaisir en mangeant que lors d'une partie de jambes en l'air, c'est dire si nous sommes prédisposés à avoir des orgasmes culinaires.

L'orgasme culinaire, c'est quoi ?

Les orgasmes culinaires se placent sur le même plan que les orgasmes auditifs : il s'agit "d'orgasmes de peau", dont les manifestations peuvent être nombreuses : frissons, chair de poule, vague de chaleur, picotements, creux dans le ventre... Dans certains cas, elles peuvent même prendre la forme d'une excitation sexuelle : érection pour ces messieurs, sécrétions vaginales pour les femmes. En résumé ? C'est une véritable explosion qui se répand de la bouche au reste du corps.

C'est tout du moins ce qu'affirme la sexologue clinicienne Magali Croset-Calisto qui affirme dans son livre "Dolce Vita, L'Italie de tous les plaisirs" : "L'orgasme culinaire est une excitation proche de l'extase suite à l'absorption d'un aliment." Sur le plan neurobiologique, les caractéristiques de l'orgasme sexuel et de l'orgasme culinaire sont les mêmes : l'organisme libère alors de la dopamine, des endorphines et de l'ocytocine, les neurotransmetteurs liés au désir et au plaisir.

Les différentes phases de l'orgasme culinaire

Selon la spécialiste, il faut réunir plusieurs éléments pour obtenir un orgasme culinaire. Un peu comme dans le cadre du sexe, par exemple. Pour commencer : la phase de l'excitation, celle dans laquelle vous allez imaginer manger un aliment, saliver. Vient ensuite la phase dite du plateau, celle où l'attente est à son paroxysme, où la tension est presque palpable.

Puis, l'heure de l'orgasme culinaire arrive, enfin. Le corps rencontre une véritable décharge émotionnelle, qui se répand petit à petit, comme une vague, dans tout l'organisme. Enfin, tout se termine sur la phase de résolution, sorte de plénitude, de bien-être, alors que les tensions se relâchent.

L'orgasme culinaire peut être créé par toutes sortes d'aliments, en fonction des goûts de chacun. Et vous, qu'est-ce qui pourrait générer le vôtre ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.