Mode d'emploi : faire sa pâte de coing maison

Chargement en cours
Pas besoin d'être une as de la cuisine pour réussir sa pâte de coing.
Pas besoin d'être une as de la cuisine pour réussir sa pâte de coing.
1/2
© Adobe Stock, HLPhoto
A lire aussi

Marine de Guilhermier

Star des fêtes de fin d'année, la pâte de coing s'achète en magasin mais peut bien sûr également se faire chez soi. Et rien de tel pour épater votre famille que de leur faire déguster des confiseries maison le soir de Noël, ou dès ce mois d'octobre pour les plus pressées d'entre vous.

Délicieuse friandise, la pâte de coing est très facile à préparer mais son séchage se fait en plusieurs jours, ne vous-y prenez donc pas au dernier moment si vous voulez régaler des invités un jour précis.

La transformation des coings

Vous l'aurez deviné, la première étape pour réaliser une pâte de coing maison et d'acheter des coings. Fruits du cognassier, ils sont surtout cultivés dans les pays à longue période de chaleur et consommés dès l'automne. Pour une recette de six personnes, il vous en faudra environ 2 kilos, bien mûrs. Avant toute chose lavez-les bien et adoucissez leur peau très dure en les brossant sous l'eau, puis coupez-les en morceaux grossiers en pensant à enlever le coeur. Il n'est en revanche pas nécessaire de les peler. Ensuite faites cuire vos bouts de coings dans 1,5 litre d'eau pendant environ 20 minutes. Ils sont prêts quand ils sont bien tendres. À ce moment-là, égouttez-les et puis passez-les au mixeur ou à la moulinette et vous voilà fin prête à commencer votre préparation.

La réalisation de la pâte

Remettez votre purée de coing dans la casserole et ajoutez-y 1,5 kilo de sucre ainsi qu'un demi sachet de sucre vanillé. Faites cuire le tout lentement en remuant régulièrement, le but étant de faire fondre le sucre. Quand la pâte de fruit se détache de la casserole, c'est qu'elle a assez cuit (cela prend un quinzaine de minutes, voire plus). Durant cette étape, il vous est possible de rajouter un zeste de citron pour rehausser le goût et de la gélatine afin que la pâte prenne mieux. Une fois votre pâte prête, versez-la dans un récipient recouvert de papier sulfurisé, en ne dépassant pas 2 centimètres d'épaisseur pour faciliter le séchage. C'est lui qui va prendre le plus de temps puisqu'il doit durer trois jours minimum. Le mieux est de couvrir votre plat avec un torchon et de le mettre dans une pièce fraîche mais sèche. À mi-parcours, vous pouvez retourner votre "plaque" de pâte, pour qu'elle sèche mieux, et quand elle ne colle plus aux doigts c'est qu'elle est prête !

Comment la présenter ?

Si vous n'êtes pas d'humeur aventureuse, vous pouvez découper votre "plaque" en plusieurs petits rectangles ou carrés, c'est comme ça que les pâtes de coing sont généralement présentées. Mais vous pouvez aussi innover en leur donnant des formes plus originales grâce à des emporte-pièces : étoiles, losanges ou même petits sapins pour être raccord avec l'esprit de Noël. Et pour les plus gourmandes, vous pouvez ensuite rouler vos morceaux dans du sucre cristallisé. Il ne vous reste plus qu'à offrir vos confiseries à vos amis en guise de goûter ou de dessert. C'est aussi l'occasion de vous essayer cette année à la tradition des treize desserts provençaux, puisque la pâte de coing est l'un d'entre eux !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.