Les secrets d'un boeuf bourguignon aux petits oignons

Chargement en cours
Opter pour un bon vin ne pourra que rendre votre plat encore plus divin.
Opter pour un bon vin ne pourra que rendre votre plat encore plus divin.
1/2
© Adobe Stock, Daniel Vincek

Émilie Nougué

Plat traditionnel de Bourgogne ayant réussi à séduire toute la France, et même au-delà, le boeuf bourguignon est une valeur sûre pour un repas en famille ou entre amis. Si sa recette demande un peu de temps de préparation, elle reste très facile. Mais encore faut-il respecter quelques astuces pour vraiment la réussir.

Bien choisir sa viande

Le boeuf étant le premier ingrédient indispensable de ce plat gourmand, il est important d'en choisir les bons morceaux, ceux qui seront tendres et moelleux après cuisson. Le paleron, la macreuse ou encore le gîte sauront répondre à vos attentes. N'hésitez pas à demander conseil à votre boucher, qui saura vous fournir la viande la plus adéquate ou bien, en supermarché, à vous tourner vers du boeuf à mijoter vendu sous l'appellation "bourguignon".

Pour des morceaux de viande encore plus moelleux, certaines recettes préconisent de les laisser mariner toute une nuit dans un mélange de vin et d'épices. Une astuce qui a aussi pour avantage d'aromatiser la viande. Mais la règle primordiale à respecter pour éviter de vous retrouver à mastiquer des morceaux élastiques reste de prendre votre temps lors de la cuisson. Après avoir été saisi, le boeuf doit mijoter dans le vin au moins 2 heures et à feu doux.

Opter pour un vin de qualité

Le vin, d'ailleurs, ne doit pas être choisi au hasard. Il serait en effet dommage d'obtenir un boeuf bourguignon à l'arrière-goût âpre à cause d'un rouge de mauvaise qualité ! Entre la piquette et le grand cru, choisissez un vin - un Bourgogne si possible - que vous pourriez boire. Il donnera ses arômes à la viande lors de la cuisson.

Ne pas faire cuire tous les ingrédients en même temps

Plusieurs légumes peuvent être ajoutés au boeuf bourguignon selon les variantes, les envies et les saisons : carottes, pommes de terre, panais, courges, navets... Quelle que soit votre préférence, il est important de ne pas faire cuire ces légumes aussi longtemps que la viande. Pour éviter qu'ils ne ramollissent et ne se désintègrent en étant trop imbibés de sauce, les ajouter dans la cocotte 45 minutes avant la fin de la cuisson sera largement suffisant.

Soigner l'accompagnement

Si le boeuf bourguignon est un plat complet à lui tout seul, il sera encore plus apprécié par vos convives avec un bon accompagnement. Des tagliatelles peuvent faire l'affaire, certes, mais rien ne vaut une purée maison ou des pommes de terre vapeur qui s'imprégneront de sauce. Traditionnellement, ce plat se déguste aussi avec des tartines de pain grillé à l'ail.

Ces petits plus qui font la différence

Enfin, plusieurs petites astuces peuvent augmenter le succès de votre boeuf bourguignon. Par exemple, un zeste d'orange ajouté à la sauce lui donnera une note plus raffinée et fruitée. Vous pouvez aussi y ajouter une cuillère de miel pour corriger l'acidité du vin et apporter plus de gourmandise au plat, ou bien y casser deux morceaux de chocolat pour épaissir le jus. N'hésitez pas non plus à jouer avec les épices pour varier les plaisirs, en ajoutant par exemple une pincée de cardamome ou de curry à votre plat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.