Etude : quelle sera notre alimentation en 2020 ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia

Vous vous demandez si notre manière de se nourrir va évoluer avec le temps ? Soyez comblés, car l'institut Ipsos vient de mener une vaste étude en Allemagne, aux Etats-Unis, en France, au Japon et en Russie, selon la demande du pôle de compétitivité Vitagora. Focus sur les résultats d'une enquête qui nous projette 15 ans en avant !

Les attentes des consommateurs

Le point qui émerge en premier de cette étude prospective est la volonté des consommateurs de s'assurer au maximum de la qualité de ce qu'ils mangent (traçabilité, fraîcheur, calories...). Une vigilance accrue dans le futur, qui témoigne d'un questionnement sur la santé de plus en plus présent.

Retour aux sources

Comme un pied de nez à la grande distribution, les consommateurs entendent privilégier davantage les circuits courts, du producteur à l'assiette, et favoriser les cultures locales. Des principes écolos, mais surtout humains ! D'ailleurs, d'après cette étude internationale, les Français sont les premiers à revendiquer ces racines culinaires et une envie d'authenticité. Ipsos pointe un "besoin de proximité nécessaire à une meilleure maîtrise de son alimentation". Cette tendance concerne déjà, occasionnellement, deux tiers des consommateurs. Un chiffre promis à croître dans les années à venir.

Soyez sûrs que les produits estampillés bio auront encore le vent en poupe en 2020 !

Une assiette de plus en plus connectée

Déjà disponibles, les outils en ligne permettant d'améliorer ou de dicter son alimentation sont promis à un bel avenir, autant pour trouver des recettes que pour paramétrer ses menus que pour garder la ligne. Aux Etats-Unis par exemple, 23 % des sondés ont déjà utilisé de telles applications.

De la nouveauté venue d'ailleurs !

Lorsque l'on demande aux personnes interrogées ce à quoi ils aspirent côté innovations gourmandes, ceux-ci se montrent surtout curieux des autres cultures. Ipsos indique ainsi que le "plaisir de découvrir de nouveaux horizons en matière alimentaire" sera crucial. "La pression sociale et économique ressentie par de nombreux consommateurs les incite à trouver des sources de réconfort et l'alimentation est un domaine privilégié pour cela", précise l'étude. Un mouvement déjà enclenché, si l'on en croit le nombre de restaurants installés en France et proposant une cuisine venue de contrées loitaines.

Cosméto-food : un remède miracle ?

En matière de tendances futuristes, la cosméto-food est en tête des palmarès, surtout au Japon. Ce néologisme désigne la capacité des aliments à agir positivement sur notre beauté et notre corps en général. Des aliments à ingérer comme un "soin", et qui ciblent chacun une partie du corps ou un problème à combattre (shot minceur, chocolat anti-acné, boisson pour booster le bronzage...).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.