Comment rééquilibrer son alimentation après l'hiver en 5 points ?

Chargement en cours
Amis de notre santé et de notre ligne, les légumes frais comme secs (légumineuses) sont indispensables dans une alimentation équilibrée.
Amis de notre santé et de notre ligne, les légumes frais comme secs (légumineuses) sont indispensables dans une alimentation équilibrée.
1/2
© Adobe Stock, JenkoAtaman
A lire aussi

Pour se réconforter des températures de l'hiver, le consommateur a l'habitude de compenser le froid par du très lourd et très chaud dans ses assiettes. Au changement de saison et à l'approche de l'été, il tourne le dos aux raclettes, aux choucroutes et au boeuf bourguignon pour adopter un mode de vie plus sain. Cinq astuces pour rééquilibrer son alimentation !

Bannir les aliments ultra transformés

Les magasins et grandes surfaces regorgent de produits industriels, qui ne sont même plus vraiment ce qu'ils prétendent être sur l'image publicitaire qui les recouvrent. Fabriqués par les marques ou les enseignes de fast-food à base d'ingrédients à bas coût, ces propositions artificielles sont pauvres en matières brutes mais riches en additifs pour engendrer une addiction. À titre d'exemple, 60 millions de consommateurs a révélé dans une de ses enquêtes qu'un flacon de ketchup de 700 grammes et provenant d'une célèbre entreprise agroalimentaire ne contenait que huit tomates et vingt-deux morceaux de sucre. Affligeant, n'est-ce pas ? Pour ne pas tomber dans le panneau et protéger sa santé, il faut toujours veiller à pouvoir reconnaître distinctement l'aliment. S'il n'est pas reconnaissable, il a subi de nombreuses transformations. Pour ne pas prendre de risque, le mieux est encore de se détourner des plats préparés, conserves cuisinées, nuggets, snacks, bonbons, yaourts mixés, morceaux de viande reconstituée, ...

Mettre les bonnes matières grasses dans son assiette

Même si le terme peut faire peur, ces graisses-là veulent du bon à l'organisme en participant à son fonctionnement. Elles promettent un bon cholestérol et un meilleur système cardio-vasculaire. La quantité quotidienne à avaler par personne se situerait entre deux à trois cuillères à café ou une vingtaine de grammes. Ce prévieux booster se trouve dans les huiles végétales (huiles d'olive, de soja, de colza, de noix, de coco, de tournesol), les oléagineux (avocat, noix, arachides, olive, pistache, châtaigne, amandes, sésame et toutes graines oléagineuses), les oeufs de poule (code 0 ou 1, bio ou plein air) ou les poissons (saumon, sardines, maquereau, ...).

Favoriser les légumes

Amis de notre santé et de notre ligne, les légumes frais comme secs (légumineuses) sont indispensables dans une alimentation équilibrée. Riches en vitamines et minéraux mais aussi joliment colorés, ces aliments devraient remplir 50 à 75% de nos assiettes mais la plupart des consommateurs se trouvent loin du compte. De plus, nombreux sont ceux qui ne les diversifient pas et se cantonnent de manière régulière à une poignée d'entre eux comme les tomates, carottes, petits pois, haricots verts ou betteraves. Pourtant, les légumes sont une grande famille aussi variée qu'appétissante. Potimarron, épinard, courge, poivron, concombre, pousse de bambou, courgette, aubergine, chou sous toutes ses formes, endive, aubergine, champignons et tant d'autres sont d'excellents éléments à intégrer dans ses plats pour un repas plus sain !

Avoir l'oeil sur les faux-amis

Il existe beaucoup de faux-amis dans la cuisine et il est important d'en prendre conscience pour ne plus se laisser rouler dans la farine par des idées reçues. Certains aliments jugés sains, comme les propositions "light" (0% de sucre, sans sucre ajouté, etc) qui sont pour beaucoup une simple dénomination marketing, sont en fait des mines de graisses. Les galettes de riz, les sushis, les yaourts allégés, les poêlées de légumes en sachet, le lait végétal, les chips de légumes, les barres de céréales... Tous sont dans le même panier, d'où l'importance de savoir décrypter une étiquette ! De même, une salade n'est pas forcément "healthy" quand elle est bourrée de protéines en tout genre.

Savoir se faire tout de même plaisir en cuisinant

Il ne faut pas que l'alimentation soit la conséquence de frustrations. Dans la journée, il est possible de répondre à l'appel du ventre à l'aide de quelques en-cas bien choisis. Le mieux étant toujours de remplacer les plaisirs sucrés par des gourmandises plus saines, souvent à base de fruits et de suivre méticuleusement la règle d'or qui est la suivante : cuisiner soi-même. Aux fourneaux !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.