Comment faire ses propres marrons chauds ?

Chargement en cours
Au gré d'une ballade automnale en forêt, n'hésitez pas à ramasser quelques marrons à cuisiner.
Au gré d'une ballade automnale en forêt, n'hésitez pas à ramasser quelques marrons à cuisiner.
1/2
© iStock, Dejan Kolar

Incontournables dès l'automne, les marrons peuvent être dégustés glacés ou sous forme de crème, mais c'est bien grillés qu'ils sont les plus simples à préparer. Pour ce faire, suivez le guide !

Pour manger des marrons chauds, rien de plus simple. Encore faut-il savoir comment choisir ceux que vous allez cuisiner et de quelle manière procéder une fois passée derrière les fourneaux...

Tout n'est pas bon dans le marron

Lors d'une ballade en forêt, difficile de résister à l'envie de récolter quelques marrons, en s'imaginant déjà un petit festin une fois de retour chez soi. Une idée alléchante, certes, mais pas sans danger comme le rappelle l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) en cette fin de mois de septembre. En effet, au moment de votre cueillette, veillez à ne pas ramasser n'importe quels fruits, car tous les marrons ne sont pas comestibles : "Même si on parle couramment de 'marrons' (...),  il s'agit en fait d'une variété de grosses châtaignes cultivées pour leur consommation." Il faut les différencier des marrons d'Inde, toxiques, lesquels "peuvent entraîner des troubles digestifs tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, ou des irritations de la gorge."

Choisir les bons produits

Pour reconnaître les bons fruits, choisissez ceux provenant de bogues "brunes, hérissées de nombreux et longs piquants", qui contiennent "deux à trois châtaignes à la fois, plutôt petites, aplaties et triangulaires", comme le souligne l'ANSES. Oubliez donc la bogue "épaisse, verte, pourvue de petits pics espacés et courts", qui renferme "généralement un seul marron, plus gros et arrondi". Si vous hésitez, le plus simple est encore d'acheter vos marrons chez le maraîcher ou dans le commerce.

Préparation d'avant-cuisson

Pour réaliser des marrons chauds, plusieurs modes de cuisson existent. Mais avant de les cuire, il convient de les préparer et plus particulièrement de s'attaquer à leur écorce. En effet, en passant outre cette étape, vous vous exposez à une (trop) longue séance d'épluchage et surtout, ils éviteront d'exploser si vous les mettez au four. La solution ? Inciser la peau des fruits au niveau de la partie la plus claire, puis les plonger 5 minutes dans l'eau bouillante (vous pouvez y ajouter un filet d'huile), afin de ramollir les coques. Rincez ensuite les marrons avec de l'eau froide. Vient ensuite le moment de la cuisson.

Bien cuire ses marrons

Comme précisé plus haut, différents modes de cuisson s'offrent à vous :

• La cuisson au feu

Pour un moment authentique non sans rappeler l'image des vendeurs de marrons à la sauvette, omniprésents sur les trottoirs parisiens en hiver, rien de tel que de cuire vos marrons sur le feu : brasero, barbecue ou encore un feu ouvert. Placez-les idéalement au fond d'une poêle à marrons (trouée) ou sur une plaque de cuisson graissée. Laissez cuire une vingtaine de minutes.

• La cuisson au four

Pour allier simplicité et efficacité, tournez-vous vers ce mode de cuisson. Dans un four traditionnel préchauffé à 210°C, déposez vos marrons. Ressortez-les dès qu'ils s'entrouvrent, généralement au bout de 15 à 20 minutes.

• La cuisson à la poêle

Vous pouvez également laisser cuire vos marrons une vingtaine de minutes dans une poêle légèrement beurrée. Veillez à rester dans les parages pour les retourner de temps en temps. À noter qu'il est préférable d'utiliser une poêle qui ne risque rien, des tâches pouvant s'incruster.

• La cuisson à l'eau

Enfin, il est possible de cuire vos marrons dans l'eau bouillante. Mieux vaut en revanche ne pas être trop pressée : le temps de cuisson est d'une quarantaine de minutes.

Après avoir épluché vos marrons, vous voilà prête pour la dégustation !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.