Clémentine et mandarine : quelle différence ?

Chargement en cours
Les clémentines et les mandarines sont similaires au regard, mais elles sont, au fond, bien différentes.
Les clémentines et les mandarines sont similaires au regard, mais elles sont, au fond, bien différentes.
1/2
© iStock, Fcafotodigital

En cette saison hivernale, l'heure est aux agrumes. D'octobre à février, la mandarine est en fête et de novembre à février la clémentine est en joie. C'est le moment idéal pour les savourer, mais connaissez-vous la différence entre ces deux fruits ?

Déguster des produits de saison est meilleur pour votre corps et pour l'environnement. Ces derniers sont truffés d'antioxydants qui contribuent fortement à la protection de votre organisme. Pour éviter de se perdre parmi les nombreux fruits et légumes présents sur les étales, et qui ne sont pas de saison, des sites et applications recensent les bons produits à adopter selon les mois de l'année.

Si en été, melons et tomates sont légion, en hiver les agrumes les remplacent. Oranges, mandarines, clémentines : ce sont les stars de la saison. Si l'orange se différencie facilement de ses compères, il n'est pas rare de ne pas réussir à faire la distinction entre une clémentine et une mandarine. Pour ne plus vous trompez, voici tout ce qu'il faut savoir.

Les origines de la clémentine et de la mandarine

Pour comprendre leurs différences, il faut revenir au commencement. Si la mandarine est originaire d'Asie du sud-est, plus précisément de Chine (et peut-être même des Philippines), la clémentine, elle, a été créée en Algérie au XXe siècle. En effet, le clémentinier est un arbre hybride né d'un croisement entre un mandarinier et un oranger. En 1892, le frère Clément, chef des pépinières d'un orphelinat agricole en Algérie, et le botaniste Louis Charles Trabut ont été les premiers à oser ce croisement. Depuis, la clémentine est toujours cultivée en Algérie mais aussi en France - exclusivement en Corse - en Espagne et au Maroc.

Clémentine ou mandarine, ne vous trompez plus

Les clémentines sont nées de la main de l'homme à la différence des mandarines, mais ce n'est pas la seule chose qui les éloignent. Plus petite que la mandarine, la clémentine a également l'avantage de ne pas (ou très peu) posséder de pépins. Aussi, la peau de la mandarine est plus granuleuse alors que celle de la clémentine est plus lisse. Par conséquent, la mandarine sera plus difficile à éplucher qu'une clémentine.

Comment choisir le fruit parfait ?

Maintenant que vous savez différencier les mandarines des clémentines, il est intéressant de savoir comment bien les choisir. Pour les clémentines, votre odorat sera votre meilleur allié. Privilégiez les clémentines parfumées, la peau lisse et sans éraflure : le toucher doit être charnu et ferme. Sachez d'ailleurs que dans ce cas la couleur ne joue pas, en effet la teinte orangée découle des rayons du soleil et non de sa maturité. Prenez-les françaises, car depuis 2007 la clémentine corse bénéficie d'un signe officiel de qualité, l'IGP (Indication Géographique protégée). Un gage de qualité non négligeable.

Pour la mandarine, préférez-la sans taches, avec la peau fine et ferme qui adhère à la chair. Côté conservation, les deux se gardent une semaine à température ambiante et une dizaine de jours au réfrigérateur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.