Ces erreurs à éviter lors de la cuisson des pâtes

Chargement en cours
Rien de tel qu'un bon plat de pâtes, cuisiné avec amour, pour satisfaire les papilles.
Rien de tel qu'un bon plat de pâtes, cuisiné avec amour, pour satisfaire les papilles.
1/2
© iStock, Xsandra
A lire aussi

Fabien Gallet

Vous réussissez la cuisson de vos pâtes une fois sur deux ? Cela ne veut pas dire que vous êtes dénuée de talents culinaires ! Cela peut être simplement dû à de mauvaises habitudes. Voici donc, pour vous aider, quelques erreurs à ne pas commettre.

Vous n'avez pas de sang italien qui coule dans vos veines ? Vous n'avez pas l'étoffe d'un chef cuisto ? Rassurez-vous, en évitant les faux pas suivants, vous saurez cuisiner les pâtes comme une pro !

Ne pas utiliser assez d'eau

Première erreur : ne pas mettre assez d'eau dans votre casserole au moment de la faire chauffer. "Le secret pour éviter qu'elles ne soient collantes réside dans la taille de la casserole", explique au Figaro Tiphaine Campet, journaliste et blogueuse culinaire, avant de préciser : "Les pâtes doivent être cuites dans une très grande quantité d'eau. Plus d'un litre et demi d'eau pour 100 g de pâtes environ." Gardez donc en tête qu'il vaut mieux trop que pas assez !

Ne pas respecter le temps de cuisson

C'est une évidence et pourtant, quand les pâtes sont mal cuites, c'est souvent à cause d'une durée de cuisson non respectée. Pour être certaine de les laisser assez longtemps (ou pas trop) dans l'eau bouillante, vérifiez bien le temps indiqué sur l'emballage. Coquillettes, spaghettis, farfalles (fraîches ou sèches) : ce dernier ne sera pas le même. Aussi, le temps de cuisson changera que vous souhaitiez déguster vos pâtes "al dente", c'est-à-dire fermes, ou fondantes.

Par ailleurs, "il faut impérativement attendre que l'eau soit en pleine ébullition avant d'y plonger ses pâtes", rappelle Tiphaine Campet. Pour elle, il s'agit du meilleur moyen de "respecter parfaitement les temps de cuisson". Notez que laisser cuire trop longtemps peut "changer l'indice glycémique" des pâtes et les rendre "moins digestes pour l'organisme". C'est ce qu'explique Hervé This, directeur du Centre international de gastronomie moléculaire AgroParisTech-INRA, au Figaro.

Ne pas mettre le sel au bon moment (ou ne pas en mettre du tout)

Si le sel, en grande quantité, peut être mauvais pour la santé, il n'est pas nécessaire de s'en passer pour autant. Cela pourrait donner l'impression que votre plat est fade et vous auriez tendance à compenser avec plus de sauce, de fromage ou... de sel. Une cuillère à café pour 100 grammes de pâtes suffit.

Quand le verser dans l'eau ? "À peine la casserole sur le feu", selon Tiphaine Campet. Cette dernière précise que le sel va "se dissoudre de façon homogène, d'abord dans l'eau chaude, puis dans les pâtes". Néanmoins, les plus pressées vous diront que mettre le sel à ce moment précis retarde l'ébullition...

Mettre de l'huile dans l'eau

Contrairement aux idées reçues, verser un filet d'huile pour que les pâtes ne collent pas n'est pas une bonne idée. En effet, les deux liquides ne se mélangent pas. "C'est un mensonge, c'est du gâchis", confiait Fabio Viviani, chef italien expatrié aux États-Unis, dans une vidéo tournée pour les besoins du site Business Insider. Pour le célèbre cuisinier, "il suffit de remuer vos pâtes pendant la cuisson et elles ne colleront pas".

Rincer les pâtes

Comme pour l'huile, rien ne sert de rincer les pâtes sous l'eau, qui plus est sous l'eau froide. Pourquoi ? Tout simplement car c'est le meilleur moyen pour en enlever l'amidon. Or, l'amidon permet à une éventuelle sauce de bien adhérer aux pâtes et leur donnera une texture plus agréable en bouche. Gardez-vous donc de procéder à un quelconque rinçage. En revanche, vous pouvez conserver un peu d'eau de cuisson au moment d'égoutter vos pâtes. Celle-ci peut en effet faire office de liant entre les pâtes et la sauce.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.