5 choses que vous ignoriez sur le beurre

Chargement en cours
Contrairement à une idée reçue, le beurre est moins gras que l'huile.
Contrairement à une idée reçue, le beurre est moins gras que l'huile.
1/2
© Adobe Stock, Richard Villalon
A lire aussi

Ingrédient indispensable à de nombreuses recettes, le beurre est un élément que l'on peut trouver dans la plupart des cuisines. Mais le beurre a plus d'un tour dans son sac : voici 5 choses que vous ignoriez (peut-être) sur cet aliment.

Le beurre ne moisit jamais : voici pourquoi

Par quelle diablerie le beurre ne moisit-il jamais ? Ce phénomène n'a rien de sorcier. Pour se développer, les bactéries et les moisissures ont besoin d'humidité et donc d'eau. Mais le beurre en contient très peu : seulement 16%, et uniquement sous forme d'émulsion. En outre, les molécules constituant le beurre offrent peu de prise aux micro-organismes, qui ont du mal à s'en nourrir et donc à prospérer.

Le beurre est-il réellement plus gras que l'huile ?

Selon une idée reçue très répandue, le beurre serait plus gras que l'huile. Une croyance en réalité totalement fausse. Si le beurre contient 82% de matière grasse, toutes les huiles, qu'elles soient de colza, d'olive, de tournesol ou bien encore d'arachide contiennent toujours 100% de lipides. On peut difficilement faire plus gras que l'huile qui compte 900 calories pour 100 grammes, contre 750 calories pour 100 grammes de beurre. À noter qu'il existe des beurres allégés et donc moins caloriques, qui contiennent plus d'eau que les beurres traditionnels.

En Bretagne, le beurre est un cadeau de bienvenue

Autrefois en Bretagne on plaçait une motte de beurre salé à l'entrée de la maison ou bien sur la table de la salle à manger pour souhaiter la bienvenue aux invités. De nos jours, la tradition perdure et il n'est pas rare de trouver sur les tables des restaurants bretons du pain et du beurre. Un cadeau de bienvenue aux clients qui peuvent ainsi grignoter en attendant que leur repas leur soit servi.

D'où vient l'expression "ça compte pour du beurre" ?

Lorsque l'on dit qu'une chose "compte pour du beurre", c'est généralement pour signifier que la chose en question n'a pas d'importance. Une expression très répandue mais dont peu de gens connaissent l'origine. C'est au temps de l'Antiquité que cette locution a vu le jour. À cette époque, le beurre n'était pas associé à l'opulence, bien au contraire. On considérait le beurre comme étant l'aliment gras destiné aux pauvres, et c'était l'huile qui était alors considérée comme un condiment de luxe. Au Moyen-Âge, le beurre était surtout utilisé pour lutter contre les infections de la peau ainsi que les brûlures, mais également pour adoucir la peau et rendre les cheveux brillants. Problème : l'efficacité du beurre en tant que pommade ou lotion capillaire était très discutable et c'est pour toutes ces raisons que l'on a commencé à dire que les choses "comptaient pour du beurre".

Mettre du beurre dans son café permettrait de mincir

En 2004, l'Américain Dave Asprey, auteur de nombreux ouvrages sur la santé et le bien-être, lançait la mode du café au beurre aux États-Unis. Une tendance rapidement adoptée par les stars, et un breuvage supposé favoriser la perte de poids tout en offrant un regain d'énergie. C'est à la suite d'un périple au Tibet que l'homme, souffrant de l'altitude, s'est vu proposer une boisson chaude au beurre de yack par son guide. En quelques minutes, Dave Asprey s'est senti revigoré, et convaincu des bienfaits de la mixture, a décidé de la faire connaître au plus grand nombre en établissant sa propre recette : du café chaud, une cuillère à soupe de beurre doux, et une cuillerée à soupe d'huile de coco. D'après son inventeur, le café au beurre permettrait non seulement de maigrir et de se sentir plus énergique, mais aussi de voir ses capacités intellectuelles décuplées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.