L'utilisation des réseaux sociaux et la dépression mis en lien dans une nouvelle étude

par 90psycho

NBC rapporte que les réseaux sociaux sont liés à l'anxiété et à la dépression chez les adolescents, et désormais les adultes.

Le 23 novembre 2021, la recherche a été publiée dans "JAMA Network Open".

L'étude serait basée sur des enquêtes examinant 5 395 adultes âgés en moyenne de 56 ans.

Selon NBC, l'étude avait pour but de faire la lumière sur la façon dont les adultes faisaient face à la pandémie.

"Nous avons demandé à des gens qui n'étaient pas déprimés sur leur utilisation des médias sociaux sociaux. Puis nous sommes revenus plus tard pour voir si les personnes qui utilisaient certains types de médias sociaux étaient plus susceptibles d'être déprimées." Dr. Roy Perlis, l'un des auteurs de l'étude, via NBC.

L'étude a révélé que les adultes présents sur Facebook, TikTok et Snapchat, "étaient nettement plus susceptibles de se sentir déprimés."

NBC souligne que si l'étude ne prouve pas que les réseaux provoquent la dépression, elle pointe du doigt la dégradation de la santé mentale aux États-Unis.

Dans une étude d'octobre, presque un tiers des adultes aux États-Unis ont déclaré se sentir déprimés, contre seulement 8,5% avant COVID.

Selon NBC, certains experts pensent que les réseaux sociaux peuvent servir de générateurs de souvenirs.

Il est recommandé d'être attentif au temps que vous passez sur les réseaux sociaux.

"Les programmes sont conçus pour vous garder le plus longtemps possible. Essayez d'être conscient du temps que vous y passez." Mitch Prinstein, responsable scientifique de l'American Psychological Association, via NBC

Vos réactions doivent respecter nos CGU.