Don d'organes : 10 choses à savoir

  • info
  • photos
S'il est possible de donner ses organes de son vivant, le Ministère des Solidarités et de la Santé indique que 92% des dons se font à partir d'une personne décédée. En 2018, si 5 805 greffes ont été effectuées en France, 24 791 personnes selon l'Agence de biomédecine, étaient toujours en attente. Si vous souhaitez donner l'un de vos organes, voici tout ce qu'il faut savoir.
Chargement en cours
Comment refuser le don d'organes ?
Comment refuser le don d'organes ?
La loi indique que nous sommes tous donneurs d'organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d'être prélevé. Ainsi pour refuser le don d'organe il faut s'inscrire sur le registre national des refus, accessible dès 13 ans. Aussi, il est possible de faire valoir son refus par écrit et confier ce document daté et signé à un proche. Si la personne décédée ne s'est pas inscrite sur le registre des refus, le médecin réanimateur interrogera obligatoirement l'un des proches du défunt. Source : Agence de biomédecine, dondorganes.fr .
10/10
Mégane Bellée

Vos réactions doivent respecter nos CGU.