Comment réagir face à un proche atteint de la maladie d'Alzheimer ?

  • info
  • photos
La maladie d'Alzheimer est un bouleversement, pour la personne qui en souffre mais aussi pour son entourage. Se retrouver face à un proche qui ne vous reconnaît plus, qui peut parfois même être effrayé ou agacé par votre présence est difficile à supporter. Pour vous aider à gérer au mieux cette situation douloureuse, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles dans votre quotidien.DéculpabilisezDécouvrir la maladie d'un proche est difficile et en être le témoin au quotidien encore plus. Il est donc naturel de se sentir dépassé, en colère et d'avoir parfois envie de baisser les bras. C'est d'autant plus vrai avec la maladie d'Alzheimer qui est émotionnellement très pesante : faire face à une personne que vous aimez qui ne vous reconnaît plus et avec qui les échanges deviennent complexes est douloureux et déstabilisant. C'est pourquoi il ne faut surtout pas culpabiliser lorsque vous éprouvez un sentiment de ras-le-bol. Accordez-vous des pauses, pensez à vous aussi, et n'oubliez pas qu'un peu d'égoïsme est souvent salvateur.Soyez patient et gardez votre calme en toute circonstanceLa patience est la clé dans la gestion de la maladie d'Alzheimer. Bien sûr, il est tout à fait humain d'en manquer parfois, mais gardez toujours à l'esprit que la personne en face de vous ne sait pas ce qui lui arrive et que ses réactions agressives, ses cris, ne sont que le résultat de ses peurs. Dans des cas extrêmes de confusion, qui surviennent habituellement en soirée, la personne malade peut devenir très agressive. Essayez de garder votre calme de façon à l'apaiser et la sortir tout doucement de son état de stress. Toute réaction trop vive de votre part ou toute remarque culpabilisatrice ne ferait qu'empirer les choses. Utilisez des mots doux, privilégiez toujours une communication claire et positive et soyez tendre dans vos gestes.Continuez de partager des activitésIl est important pour votre proche atteint de la maladie, comme pour vous, d'exercer des activités ensemble. Qu'il s'agisse d'activités sportives comme la marche, ludiques comme le jardinage ou de tâches du quotidien (le ménage, la cuisine, etc...) elles permettront à la personne malade, si son état ne constitue pas un danger pour elle, de conserver des aptitudes et de se sentir utile.Oubliez le regard des autresUne personne atteinte d'Alzheimer peut avoir des réactions très virulentes en public. Cris et gestes violents vont forcément attirer l'attention des gens qui vous entourent. Ignorez-les. Apprenez à oublier le regard des autres et le sentiment de honte qui va avec !Faites-vous aiderNe laissez pas tout le poids de la maladie de votre proche reposer sur vos épaules. Il existe des associations dédiées à l'aide et à l'écoute des familles touchées par Alzheimer, c'est le cas notamment de France Alzheimer. N'hésitez pas non plus à rester en contact régulier avec le médecin en charge de votre proche et sachez que les soins liés à la maladie d'Alzheimer sont à 100% pris en charge par la sécurité sociale.Si vous avez la responsabilité à domicile de la personne atteinte d'Alzheimer sachez que lorsque la maladie évolue, qu'elle devient dangereuse pour le malade et qu'elle devient par conséquent difficilement gérable par un simple aidant, le passage en institution devient alors quasiment indispensable.Pour contacter France Alzheimer : www.francealzheimer.org / Service d'appel gratuit au 01 42 97 52 41
Chargement en cours
La maladie d'Alzheimer est un bouleversement, pour la personne qui en souffre mais aussi pour son entourage.
1/2
Caroline Lanau-Imbert

Vos réactions doivent respecter nos CGU.