Voyage en avion : 5 méthodes pour protéger ses oreilles

Chargement en cours
Les voyages en avion peuvent provoquer des gênes ou des douleurs aux oreilles.
Les voyages en avion peuvent provoquer des gênes ou des douleurs aux oreilles.
1/2
© Adobe Stock, Atstock Productions

Le système auditif humain est particulièrement sensible aux variations d'altitude ressenties dans l'avion. Lors du décollage ou de l'atterrissage, nos oreilles peuvent éprouver une gêne ou une douleur que l'on appelle aussi des barotraumatismes. Découvrez ici cinq méthodes pour les protéger en plein vol.

Mâcher ou manger quelque chose

Lorsque vous prenez l'avion, munissez-vous d'un petit sachet de snacks, d'un chewing-gum ou de bonbons afin d'avoir quelque chose à mâcher durant la durée du décollage ou de l'atterrissage. En effet, l'action de mâchouiller permet d'animer les muscles de la trompe d'Eustache, un conduit étroit entre l'oreille moyenne et le rhinopharynx. Ce canal joue un rôle important dans l'équilibre de la pression de l'air des deux côtés du tympan. Ainsi, en mâchant quelque chose, vous permettez à ce conduit de rester ouvert afin de continuer son aération et éviter l'obstruction de votre système auditif.

Retenir sa respiration ou bâiller

Très souvent, lorsque nous prenons de l'altitude, nos oreilles se bouchent, manifestant une gêne désagréable voire même un bourdonnement. Cela est dû à la pression exercée sur nos tympans. Pour compenser ce phénomène, il est possible de se boucher le nez avec ses doigts et expirer l'air de ses poumons, gardant la bouche fermée. On appelle cela la manoeuvre de Valsalva. De cette façon, vous allez créer une pression dans l'oreille interne pour équilibrer celle accumulée au niveau de la membrane tympanique. Quelques précautions : ne soufflez pas trop fort, retenir son souffle peut parfois être suffisant.

Utiliser des protections auditives avec filtre à pression

De nombreux instituts de santé spécialisés dans la santé auditive ont mis en vente des protections "spécial avion" avec des systèmes anti-pression. Ces bouchons permettent dans la plupart des cas de réguler la pression de l'air dans vos oreilles. À l'aide d'un filtre céramique, le tympan pourra s'adapter petit à petit aux changements de pression afin d'éviter les douleurs ou chocs possibles. Votre médecin ou votre pharmacien pourra vous apporter plus de précisions.

Avaler sa salive ou boire une grande quantité d'eau

Après la respiration ou l'action de mâcher, on préconise aussi d'avaler sa salive ou de boire de l'eau pour protéger ses oreilles des effets de l'avion. Comme expliqué plus haut, l'oreille humaine doit sans cesse se rééquilibrer avec la pression de l'air environnant extérieur pour éviter toutes sortes de perturbations (acouphènes, douleurs, sensations de bouchon). En avalant sa salive ou de l'eau, on actionne une pression sur le clapet situé au niveau de la trompe d'Eustache qui va permettre de faire circuler l'air et rétablir l'état normal de notre circuit auditif. Et puis, souvenez-vous : il est très important de s'hydrater, même lors d'un voyage en avion.

Avoir une hygiène auditive irréprochable

Les problèmes d'oreille lors de voyages en avion peuvent aussi provenir d'une mauvaise hygiène auditive. Pour éviter ces situations désagréables, il faut toujours bien laver ses oreilles pour éviter qu'elles ne se bouchent. Une visite chez un médecin spécialisé peut être nécessaire pour nettoyer les accès les plus difficiles de vos oreilles. Vous pouvez aussi utiliser un spray en cas de production importante de cérumen. Demandez conseil à votre docteur généraliste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.