Voyage, concerts : comment bien choisir ses bouchons d'oreilles

Chargement en cours
Il existe différents types de bouchons d'oreilles : jetables, réutilisables, moulés...
Il existe différents types de bouchons d'oreilles : jetables, réutilisables, moulés...
1/2
© iStock, gsagi

Nous sommes quotidiennement exposés à des nuisances sonores. Afin de ne pas prendre le risque d'une perte d'audition, d'éviter les acouphènes et autres douleurs, ou tout simplement pour privilégier un peu de calme et de concentration, rien de mieux que des protections auditives choisies avec soin.

Sans protections : des risques importants

Les bruits qui vous entourent peuvent considérablement jouer sur le bon fonctionnement de votre système auditif et sur votre santé. Que ce soit dans le cadre du travail ou chez soi, les nuisances sonores (outils utilisés sur un chantier ou dans un jardin, trafic aérien, automobile ou aérien...) peuvent en effet être à l'origine de troubles auditifs plus ou moins importants : acouphènes, hyperacousie voire surdité. Des troubles souvent irréversibles. Heureusement, il existe, en plus des fameux casques anti-bruit, divers types de bouchons, plus pratiques et esthétiques.

À chaque activité ses protections auditives

Avant de choisir vos bouchons d'oreilles, interrogez-vous sur l'utilisation que vous en ferez. En outre, vous n'aurez pas besoin du même degré de protection selon que vous les utilisiez pour dormir, pour assister à un festival de musiques extrêmes, ou pour réaliser des travaux d'entretien dans votre jardin.

Si le prix, le design ou encore le confort sont des données à prendre en compte lors de votre choix, un autre aspect doit intervenir : l'indice d'atténuation sonore global (SNR, soit Single Number Rating). Cet indice, les fabricants de bouchons le font apparaître sur leurs produits pour indiquer l'atténuation moyenne des fréquences (hautes, médiums et basses). Selon la nuisance sonore liée à votre activité, vous pouvez donc vous tourner vers des protections plus ou moins isolantes.

Trois grandes catégories de bouchons d'oreilles

Pas forcément facile de choisir ses protections auditives. D'autant plus quand trois grands types s'offrent à vous.

Les bouchons jetables

Très répandus (ils sont souvent donnés gratuitement en marge d'événements musicaux), les bouchons d'oreilles jetables en mousse ont l'avantage d'être peu onéreux (5 euros les 5 paires en moyenne). Ils ont tout de même quelques défauts : une taille unique ne favorisant pas leur mise en place et une protection faible contre les sons à basse fréquence. Ils sont donc à privilégier pour des travaux en extérieur. Moins pour des concerts où la perception de la musique n'est pas optimale.

Les bouchons réutilisables

Si vous ne disposez pas de gros moyens, c'est le modèle idéal : 8 à 30 euros environ. Qu'ils soient biflanges et triflanges (selon leur nombre d'ailettes donc), leur atout réside dans le fait qu'ils sont lavables. Généralement fabriqués à base de silicone, ils sont reliés par un fil. Pratique ! Côté protection : les sons s'en trouvent moins altérés. Néanmoins, la taille reste unique ce qui peut jouer sur le confort.

Le choix du sur-mesure

Si vous souhaitez mettre un point d'orgue au confort et à la protection, les bouchons d'oreilles sur-mesure sont à privilégier. Ces derniers sont moulés à partir du canal auditif : de ce fait ils allient confort et performance grâce notamment à un filtre acoustique. Point noir : le prix qui peut osciller entre 90 et 300 euros (le double pour des bouchons électroniques destinés aux chasseurs).

Quid des bouchons pour prendre l'avion ?

Nombreux sont les voyageurs à ressentir des douleurs au niveau des tympans lors d'un décollage ou d'un atterrissage en avion. Un désagrément qu'il est possible de faire disparaître avec des bouchons anti-pression spécialement conçus pour ce type de voyage en altitude. Ils sont vendus en pharmacie pour en moyenne 5 à 7 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.