Vive : tout savoir sur ce dangereux poisson de plage

Chargement en cours
La piqûre de vive est extrêmement douloureuse.
La piqûre de vive est extrêmement douloureuse.
1/2
© iStock, Allexxandar

Marine de Guilhermier

Si la plage est généralement associée à un moment de détente, celui-ci peut parfois être perturbé par de mauvaises rencontres comme des méduses, des oursins ou... des vives, ces petits poissons bruns dont la piqûre est particulièrement douloureuse.

Un poisson venimeux

Marcher pieds nus à la plage comporte des risques. Il existe en effet une espèce de poissons qui prend un malin plaisir à s'enfouir dans le sable ou la vase, laissant seulement sa tête et ses dangereuses épines dorsales dépasser, c'est la vive. Ainsi, si l'hiver la petite vive (mesurant entre 10 et 18 centimètres) et la grande vive (pouvant aller jusqu'à 50 centimètres) vivent en eaux profondes, l'été elles se rapprochent des côtes (que ce soit de l'océan Atlantique, de la Méditerranée ou de la mer Noire), pour le plus grand malheur des baigneurs car leur piqûre est extrêmement douloureuse. C'est quand elle se sent menacée que la vive dresse ses aiguillons et injecte un puissant venin à quiconque aurait l'audace de lui marcher dessus. Attention, même morte, elle peut continuer à piquer !

Les symptômes d'une piqûre

"Chaque année, on dénombre entre 200 et 300 piqûres de vive dans l'Hexagone", assure la pharmacienne au Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest Sandrine Nail-Billaud à Femme Actuelle, avant de préciser que c'est "surtout là où il y a des vagues et où le sable est épais, granuleux" que l'on rencontre des vives. Et en rencontrer une d'un peu trop près n'est jamais agréable. En effet, en plus de provoquer une douleur intense, la piqûre de vive peut s'accompagner d'un état nauséeux et de vertiges voire même de fièvre ou de vomissements. Dans les pires cas, elle peut provoquer un évanouissement et donc un risque de noyade. C'est pourquoi il faut immédiatement sortir de l'eau après s'être fait piquer.

Que faire en cas de piqûre ?

Une fois piquée, la peau devient rouge et enflée là où le venin l'a pénétrée. Mais il ne faut pas paniquer car ce dernier est thermolabile, c'est-à-dire qu'il est détruit par la chaleur, il y a donc plusieurs solutions pour apaiser la douleur. D'abord, si vous logez près de la plage, vous pouvez plonger le membre piqué dans un bain d'eau chaude - pas plus de 45°C pour ne pas vous brûler - pendant quinze minutes, ou passer un sèche-cheveux sur la piqûre pendant de longues minutes. Autre solution, si vous êtes sur une plage qui autorise encore les cigarettes et que vous en avez une à portée de main : allumez-là et approchez-là de la piqûre (sans la toucher bien sûr) pendant trois minutes. Un allume-cigare peut aussi faire l'affaire. Quelque soit la technique que vous choisissez, il faut l'appliquer le plus vite possible pour une véritable efficacité.

Après quoi, il est important de bien nettoyer et désinfecter la plaie. Puis de vérifier si vous êtes toujours immunisée contre le tétanos. "N'hésitez pas à prendre du paracétamol pour vous soulager, ainsi qu'un antihistaminique si vous faites une allergie (oedème et démangeaisons, pas de choc anaphylactique avec les piqûres de vive)", indique aussi Sandrine Nail-Billaud, toujours à Femme Actuelle. Bien sûr, si la douleur persiste ou si la plaie s'infecte, l'intervention d'un médecin s'impose. À noter que sur les plages surveillées, les sauveteurs sont équipés pour soigner les piqûres de vives.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.