Vitamine D : comment éviter une carence durant l'hiver ?

Chargement en cours
Comment faire le plein de vitamine D lorsque le soleil se fait rare ? On vous dit tout.
Comment faire le plein de vitamine D lorsque le soleil se fait rare ? On vous dit tout.
1/2
© Adobe Stock, anetlanda
A lire aussi

En cette période de confinement et alors que l'hiver arrive à grands pas, la vitamine D se fait de plus en plus rare. Car faute d'être exposés au soleil, il est plus difficile de synthétiser cette précieuse vitamine. Heureusement, il existe des moyens simples d'en faire le plein. Zoom sur les sources de vitamine D.

La vitamine D a de nombreux bienfaits. Elle aide à prévenir l'ostéoporose (à condition de la combiner au calcium) et à stimuler l'immunité. Le meilleur moyen de faire le plein de vitamine D ? S'exposer au soleil ! Mais voilà, une fois l'hiver venu, c'est plus compliqué. Et lorsqu'on est confinés, c'est encore plus difficile ! Heureusement, la vitamine D est présente dans de nombreux aliments. Voici tout ce qu'il faut manger pour ne plus en manquer.

Le soleil : plus grand fournisseur de vitamine D

Lorsque l'on s'expose au soleil, on peut combler jusqu'à 90% des besoins du corps en vitamine D. Si vous avez la chance de pouvoir profiter de quelques rayons de soleil, sachez qu'il faut s'exposer deux à trois fois par semaine durant dix à quinze minutes. Le moment le plus propice ? Entre 11h et 14h. C'est là que les rayons UV sont les plus efficaces. Exposez-vous les avant-bras, les mains, ainsi que le visage. Toutefois, sachez qu'entre le mois d'octobre et le mois d'avril, il est plus difficile de profiter de cet apport solaire en vitamine D.

L'alimentation : une autre source de vitamine D

Le saviez-vous ? Selon Passeportsante.fr, 80% des occidentaux présenteraient des carences en vitamine D. C'est certainement dû à l'alimentation. Car pour faire le plein de vitamine D dans son assiette, il ne faut pas manger n'importe quoi. Si les champignons sont généralement riches en vitamines D, on en trouve surtout dans le poisson. Le saumon, les sardines et harengs ainsi que truites en sont très riches. On en trouve également dans le foie de morue et dans les oeufs de poissons, mais si vous n'aimez rien de tout cela, sachez que les jaunes d'oeufs, le lait de vache, la crème fraîche, le beurre, les abats, les fromages et les boissons au soja sont aussi de bonnes sources de vitamine D. En somme, à chaque régime alimentaire sa source de vitamine D.

Quelles sont les autres sources de vitamine D ?

Aujourd'hui, il est possible de combler ses carences en vitamines en ayant recours à des compléments alimentaires. Ces compléments concernent surtout les enfants qui ne consomment pas de lait enrichi en vitamine D, les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65 ans, ainsi que les personnes atteintes d'infections respiratoires de manière récurrente. Les personnes souffrant d'ostéoporose ou touchées par la ménopause ou la préménopause ne doivent pas non plus hésiter à y recourir, toujours sur l'avis d'un médecin, bien sûr. Associée au calcium, la vitamine D en compléments alimentaires réduirait le risque de fractures. Cependant, si vous souffrez d'insuffisance rénale ou de sarcoïdose, consultez votre médecin avant de vous lancer dans une cure de vitamine D.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.