Vertige : quelle réaction adopter pour le soulager ?

Chargement en cours
Les vertiges provoquent dangereusement l'illusion du mouvement.
Les vertiges provoquent dangereusement l'illusion du mouvement.
1/2
© Adobe Stock, Maridav

Quelles que soient leurs causes, les vertiges engendrent l'illusion du mouvement. Mais que faire quand ils se manifestent ?

Les facteurs à l'origine des vertiges

Les vertiges peuvent être provoqués par une multiplicité de motifs. Il peut s'agir d'une otite, d'une intoxication à l'alcool, ou fréquemment de la névrite vestibulaire (inflammation du nerf vestibulaire). Dès lors qu'ils surviennent, les vertiges soumettent notre environnement à des mouvements illusoires. Il devient alors ardu de se déplacer : handicap susceptible d'être dangereux selon les contextes. Ainsi, quelle est la marche à suivre dans ce cas de figure ?

Quels gestes adopter à leur apparition ?

Une fois que les vertiges ont frappé, le geste naturel à privilégier est de s'asseoir ou de s'allonger. Bien sûr, si vous n'êtes pas en capacité de le faire sur l'instant t, ralentissez la marche sans vous laisser gagner par la panique : toute brusquerie ne ferait qu'empirer la situation. Dans le cas où vous devriez prendre le volant, patientez au moins 2 à 3 heures après l'arrêt des vertiges pour être sûr qu'ils ne reviennent pas. Avant ce laps, vous prendriez le risque de subir un nouvel épisode dans un cadre très périlleux.

Dans une situation plus confortable, si les vertiges surviennent au saut du lit, soyez tout de même vigilant. Pas question de se précipiter : prenez votre temps en marquant une pause au bord de votre lit avant de le quitter. Les vertiges ayant frappé en début de journée, vous aurez ainsi l'occasion de repenser votre programme. Oubliez donc votre session escalade ou votre balade à vélo. Pour ne pas jouer avec le feu, réduisez les efforts. Votre hygiène de vie joue aussi un rôle : prenez bien le soin de vous hydrater et évitez l'alcool pour ne pas empirer les choses. Après le passage des vertiges, il faudra impérativement cibler leur cause.

Quelle voie vers leur traitement ?

Les vertiges sont accompagnés de plusieurs autres symptômes comme des maux de tête, des nausées, ou des bourdonnements aux oreilles. Il est donc primordial d'être attentif à vos ressentis lors de l'épisode. Car, selon les schémas, il peut s'agir de troubles ORL persistants comme d'une déshydratation passagère. Grâce à vos observations, un médecin pourra plus facilement établir un diagnostic et traiter les vertiges, même répétitifs.

En revanche, si la cause de vos vertiges est détectée et assimilée, il est possible d'employer l'automédication. Une personne sujette au mal de mer ou au mal de transport par exemple, est autorisée à prendre un traitement adéquat par prévention, avant d'être confrontée à une situation critique. Par contre, si une personne diabétique est prise de vertiges, sa pleine conscience de sa pathologie l'encourage plutôt à contacter les urgences pour une prise en charge rapide. Dans la même lignée, une victime d'un choc crânien évident est invitée à faire de même à l'apparition de vertiges.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.