Verrues : comment s'en débarrasser définitivement ?

Chargement en cours
La cryothérapie est un moyen efficace de se débarrasser des verrues quand elle est pratiquée par un médecin.
La cryothérapie est un moyen efficace de se débarrasser des verrues quand elle est pratiquée par un médecin.
1/2
© iStock, CasarsaGuru

Marine de Guilhermier

Pas forcément douloureuses, mais jamais très esthétiques, les verrues ne sont pas des lésions que l'on accueille à bras ouverts. Heureusement, il existe plusieurs moyens de s'en débarrasser.

Les verrues cutanées sont particulièrement courantes, notamment chez les enfants. Et si elles ont mauvaise réputation, elles sont généralement bénignes et, contrairement aux idées reçues, peu contagieuses. Ces excroissances de la peau qui se développent la plupart du temps sur les mains et les pieds, sont dues à un virus, le papillomavirus aussi appelé HPV, dont il existe une centaine de types différents. Présent à la surface de la peau de très nombreux individus, les scientifiques n'expliquent pas pourquoi il provoque des verrues chez certaines personnes et pas d'autres. Mais une chose est sûre, l'aspect peu ragoûtant de ces lésions cutanées poussent généralement ceux qui en développent à vouloir s'en débarrasser, malgré leur caractère non grave.

Une technique maison

À l'apparition d'une verrue, vous pouvez - avant de vous précipiter chez le dermatologue - tenter de la faire disparaître par vos propres moyens. Il existe en effet une façon simple et peu coûteuse de traiter les verrues : le sparadrap ! Enroulez-en simplement un bout autour de la verrue, dans le but de l'étouffer, puis laissez-le en place 6 à 7 jours. La peau va alors se flétrir et devenir blanche et la verrue va finir par se décoller puis tomber. Si cela n'est pas le cas quand vous enlevez la première fois le sparadrap, renouvelez l'expérience jusqu'à ce que l'excroissance disparaisse. Cette technique non traditionnelle est d'ailleurs approuvée par certains spécialistes. La dermatologue Claudine Blanchet-Bardon explique ainsi au Figaro que le sparadrap "va modifier l'habitat de la verrue, ramollir la couche cornée, augmenter la température, autant de changements qui ne vont pas être favorables au papillomavirus".

L'option dermatologue

Les dermatologues sont bien sûr équipés pour traiter les verrues. Ces derniers ont alors recours à deux sortes de méthodes : les physiques et les chimiques. Dans la première catégorie, on retrouve principalement la cryothérapie, c'est-à-dire l'application locale d'azote liquide sur la verrue. Celle-ci est assez douloureuse et il n'est pas conseillé d'y avoir recours seule chez vous même si c'est désormais possible. "Depuis la mise en vente libre dans les pharmacies de kits de cryothérapie, on voit venir des patients avec des nécroses qu'il faut traiter à l'hôpital", assure ainsi Claudine Blanchet-Bardon. Une autre méthode physique est la vaporisation au laser CO2 qui est, elle aussi, douloureuse et peut laisser des cicatrices. Côté méthode chimique, il s'agit de l'application de kératolytiques, soit des préparations à base d'acide salicylique, sous un pansement occlusif. Un traitement efficace qui a l'avantage d'être moins douloureux que les autres.

Et si on laissait le temps faire ?

Il faut cependant savoir que, quelque soit le traitement utilisé, il éliminera, certes, les lésions cutanées mais n'éradiquera pas le virus, et, surtout, que dans la grande majorité des cas, les verrues disparaissent spontanément dans les deux ans grâce à l'action du système immunitaire. La revue Prescrire détaille même que 50% d'entre elles partent au bout d'un an et 75% après deux ans (cela peut être un peu plus long pour les verrues plantaires). C'est pourquoi, si votre verrue ne vous gêne pas esthétiquement parlant et qu'elle est indolore, vous pouvez tout simplement attendre qu'elle disparaisse d'elle-même !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.