Ver solitaire : comment s'en débarrasser ?

Chargement en cours
En cas de doute, mieux vaut opter pour une analyse de sang ou de matière fécale.
En cas de doute, mieux vaut opter pour une analyse de sang ou de matière fécale.
1/2
© Adobe Stock, milanmarkovic78

L'infestation par un ver solitaire, plus communément appelé le ténia, est bien plus répandue que ce que l'on pourrait imaginer. Alors une fois que ce parasite est installé, comment faire pour s'en débarrasser ?

Dans la famille des parasites qui peuvent envahir le corps, le ténia alias ver solitaire est un vrai cauchemar. L'infestation est causée par la consommation d'aliments conçus dans des conditions d'hygiène insuffisantes, de viandes avariées ou d'aliments crus. Cette bestiole s'installe dans le tube digestif et peut ensuite se déplacer dans le corps.

Comment reconnaître une infestation ?

Plusieurs symptômes peuvent témoigner de la présence d'un ténia dans l'organisme : nausées répétitives, diarrhées, sensation de fatigue et surtout une perte de poids subite. Car oui, le ver solitaire fait maigrir. Sur Internet, il est possible de trouver des pilules contenant des oeufs de ver solitaire afin que ces derniers se développent et ingurgitent la majeure partie de la nourriture que son hôte va ingurgiter. Si le résultat est au rendez-vous, cette technique est très dangereuse et déconseillée. Mais le symptôme le plus visible demeure la présence d'anneaux dans les selles, dans les sous-vêtements ou dans les draps. Ces anneaux ressemblent à des pâtes alimentaires.

Au-delà des premiers symptômes évoqués, la présence d'un ténia dans l'organisme peut causer une cysticercose, une maladie qui entraîne des troubles oculaires et neurologiques aux dégâts irréversibles. Les dégâts peuvent aussi être visibles sur la peau puisque les neurotoxines dégagées par le ver peuvent causer des éruptions cutanées, de l'urticaire ou encore de l'eczéma.

Consulter un médecin

En cas de doute, la première chose à faire est de se rendre dans un laboratoire d'analyses pour faire examiner un échantillon de selles. Cette analyse est capable de distinguer 17 infestations différentes de parasites qui peuvent s'installer dans le corps humain. Néanmoins, ce test ne possède pas une visibilité absolue et il est possible qu'il ne détecte rien. Si le doute persiste, apaisez votre esprit en optant pour une analyse sanguine. En fonction du type d'anticorps présents dans votre sang, votre médecin sera capable de distinguer ou pas une infestation.

Si vous êtes infestée, il n'existe pas de remède magique ou de recette de grand-mère, la seule solution est de suivre un traitement médical prescrit par votre médecin. Souvent, il s'agit de médicaments à prendre par voie orale, et plus particulièrement de praziquantel.

Comment éviter une infestation ?

Pour éviter une infestation ou qu'elle se reproduise, commencez par éviter la consommation de viande crue ou peu cuite, plus particulièrement de boeuf, puisque le ténia est surtout présent dans la viande rouge. Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, veillez à congeler vos aliments à -10 degrés pendant au moins 10 jours avant de les consommer.

Pour ce qui est des légumes, prenez soin de bien les laver pour éliminer tout parasite. Et enfin, lavez-vous les mains minutieusement avant de cuisiner mais aussi avant de manger pour éviter la transmission malencontreuse d'un oeuf ou d'une larve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.