Tout savoir sur la lèpre

Chargement en cours
La lèpre continue de toucher en moyenne 200 000 nouvelles personnes par an dont 15 000 enfants.
La lèpre continue de toucher en moyenne 200 000 nouvelles personnes par an dont 15 000 enfants.
1/2
© Adobe Stock, a3701027

On croit souvent, à tort, que la lèpre est une maladie du passé, en voie d'éradication totale. Pourtant, cette maladie qui touche le plus souvent les pays pauvres continue de toucher en moyenne 200 000 nouvelles personnes par an dont 15 000 enfants. Faisons le point sur cette maladie très rare en France mais qui reste un problème majeur en Asie, en Amérique Latine et dans de nombreux pays d'Afrique.

La lèpre, une maladie chronique peu contagieuse

La lèpre est une infection due à la bactérie bacille Mycobacterium leprae. Maladie chronique, la lèpre s'attaque à la peau, à la muqueuse des voies respiratoires supérieures, aux yeux ainsi qu'aux nerfs périphériques (qui transmettent les informations sensorielles au cerveau). La lèpre n'est pas mortelle et si elle est prise en charge assez tôt, les risques d'invalidité peuvent être évités, d'autant que le bacille Mycobacterium leprae se multiplie lentement - en moyenne 5 ans - et peut mettre dans certains cas jusqu'à 20 ans avant de se manifester.

La lèpre est une maladie contagieuse aéroportée qui ne se transmet que d'humain à humain mais, comme l'a indiqué le docteur Bertrand Cauchoix, représentant de la fondation Raoul Follereau à Madagascar, lors d'une interview accordée au Figaro, cette contagion est considérée comme très faible.

Les symptômes de la lèpre

La maladie peut rester silencieuse pendant des années et lorsqu'elle se manifeste, les personnes atteintes commencent alors à souffrir de lésions cutanées et nerveuses. Des plaques rouges ou de dépigmentations apparaissent sur la peau, parfois même des excroissances. L'atteinte des nerfs périphériques entraîne une perte de sensation et la maladie peut causer une paralysie des mains et des pieds et, lorsqu'elle affecte les yeux, la cécité. Si elle n'est pas traitée assez tôt, la lèpre peut causer des lésions permanentes de la peau, des nerfs et des membres.

Il existe deux types de lèpre ; la lèpre paucibacillaire lorsque la personne atteinte présente une à cinq lésions et multibacillaire lorsqu'elle en présente plus de cinq.

Comment attrape-t-on la lèpre ?

Comme expliqué plus haut, la lèpre est une maladie peu contagieuse. Elle n'est transmise qu'en cas de contacts proches et prolongés avec la personne malade. Ce qui rend malheureusement la contagion difficile à contenir est le fait que les porteurs restent longtemps asymptomatiques. C'est pourquoi le dépistage est l'une des clés de la lutte contre la lèpre.

Quel traitement pour lutter contre la lèpre ?

La lèpre est une maladie qui peut guérir rapidement lorsqu'elle est traitée assez tôt et les risques d'invalidité peuvent ainsi être évités. Le traitement préconisé depuis 1981 par l'OMS est la polychimiothérapie (PCT). La PCT consiste en l'administration de trois antibiotiques - la dapsone, la rifampicine et la clofazimine - qui permettent de guérir la lèpre paucibacillaire en 6 mois et la lèpre multibacillaire en 12 mois. L'avantage de ce traitement est que dès l'administration de la première dose de PCT, les malades ne sont alors plus contagieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.