TOC et tics : quelles différences ?

Chargement en cours
Les TOC sont des impulsions envahissantes qui naissent d'une obsession, comme celle de la saleté.
Les TOC sont des impulsions envahissantes qui naissent d'une obsession, comme celle de la saleté.
1/2
© Adobe Stock, Microgen

Souvent confondus car se traduisant tous les deux par des actions répétitives (se laver les mains sans arrêt, vérifier dix fois que son logement est fermé à clé, cligner des yeux...), les tics et les TOC désignent bien deux types de troubles distincts. Quelles sont les différences entre ces deux notions ?

Qu'est-ce qu'un tic ?

Tic signifie trouble involontaire convulsif. Cet acronyme désigne des mouvements involontaires et inattendus qui se manifestent souvent au niveau du visage : froncer son front, lever les sourcils, fermer ses paupières, crisper sa bouche, mordre ses lèvres, hocher la tête... Parfois, ils concernent les vocalisations et se traduisent par des reniflements, des bruits de bouche ou encore des raclements de gorge. Une sensation d'inconfort peut pousser certaines personnes à développer des tics sur d'autres parties du corps : bouger une épaule, une jambe, le doigt...

Apparaissant souvent durant la petite enfance, les tics peuvent naître lors de périodes de changement ou de stress (déménagement, rentrée scolaire...). S'ils ne sont pas nécessairement d'origine psychologique, ils sont parfois associés à d'autres troubles neurologiques ou psychiatriques comme le syndrome de Gilles de la Tourette. Parfois, ils sont simplement transmis par mimétisme.

Généralement, les tics disparaissent en quelques semaines ou mois. S'ils perdurent, s'ils perturbent l'estime de soi ou la vie sociale, ou encore s'ils s'accompagnent d'hyperactivité et de troubles de l'attention, il est conseillé de consulter un médecin.

Qu'est-ce qu'un TOC ?

Les TOC, ou troubles obsessionnels compulsifs, résultent d'une forte anxiété. Il s'agit d'impulsions (besoins irrésistibles d'accomplir un acte précis) ou de pensées qui deviennent envahissantes et qui sont en lien avec des thèmes obsessionnels et précis :

• la saleté,

• le désordre,

• la maladie,

• la peur de l'erreur,

• la peur de la mort...

Les compulsions aident la personne à réduire la souffrance et l'anxiété générées par son obsession. Elles peuvent prendre la forme d'un lavage des mains très fréquent, de multiples vérifications, de comptages, de répétitions de mots, de rangement suivant un ordre précis... Ces rituels, accomplis plusieurs fois par jour, prennent beaucoup de temps, n'apportent qu'un soulagement éphémère et gênent fortement le quotidien de la personne. Cette dernière tente souvent de les cacher aux autres, de peur de "paraître folle". Ce n'est d'ailleurs qu'au bout de plusieurs mois ou années qu'elle se tourne vers un médecin pour obtenir de l'aide.

Les TOC : des troubles qui doivent être traités

Si les tics sont bénins et disparaissent souvent d'eux-mêmes au bout de quelques semaines, les TOC sont une véritable maladie qui nécessite un suivi. Le traitement pourra consister en une thérapie comportementale et cognitive, associée dans les cas plus sévères à une prise de médicaments (antidépresseurs) agissant sur les symptômes. Peu à peu, le patient retrouvera une vie quotidienne normale et perdra moins (ou plus du tout) de temps à pratiquer ses rituels.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.