Terreur nocturne : qu'est-ce que c'est ?

Chargement en cours
Une terreur nocturne est un trouble du sommeil qui se manifeste généralement chez les enfants.
Une terreur nocturne est un trouble du sommeil qui se manifeste généralement chez les enfants.
1/2
© Adobe Stock, Rawpixel.com
A lire aussi

Alors que vous dormez paisiblement, les cris de votre enfant vous font sursauter. Vous essayez de lui parler mais les réponses qu'il vous donne sont incompréhensibles. Pas de panique, c'est ce qu'on appelle une terreur nocturne. Explications.

Une terreur nocturne est un trouble du sommeil qui se manifeste généralement chez l'enfant. Les plus atteints sont les garçons de moins de douze ans, ayant des difficultés psychologiques. Ces épisodes surviennent souvent une à trois heures après que votre enfant se soit paisiblement endormi et durent habituellement moins de vingt minutes. La plupart de ces épisodes arrivent en moyenne une fois par mois.

Ces manifestations peuvent être perturbantes pour les parents et il faut garder en tête qu'elles sont récurrentes pour un enfant. Souvent, elles sont liées à la fatigue, à un stress physique élevé, à la fièvre, à un effort inhabituel physique, à l'asthme ou à des médicaments. Vous pouvez donc le constater, les raisons sont multiples. Faites aussi attention à ne pas confondre cette terreur avec un cauchemar : si c'est une vraie terreur nocturne, votre enfant n'aura aucun souvenir de son expérience car il continue de rêver et donc, reste inconscient. En revanche, si votre enfant fait un cauchemar, il se réveillera automatiquement.

Comment ça se passe ?

Le déroulement d'une terreur nocturne ressemble à celui du somnambulisme : votre enfant se met tout à coup à crier, à hurler, parfois à sangloter et lorsque vous venez auprès de lui, il prononce des mots incompréhensibles et ne remarque pas votre présence. C'est parce que, malgré les apparences, il est toujours dans son sommeil et comme un rêve normal, ne s'en souviendra pas le lendemain. Ne le réveillez pas pas car il ne comprendra pas la situation et risque de paniquer, tentez seulement de l'apaiser en lui parlant d'une voix douce. Même si ces épisodes peuvent être surprenants et troublants, surtout n'oubliez pas d'essayer de rester calme.

Ce qu'il faut faire après

Maintenant que vous savez les causes, raisons et déroulements des terreurs nocturnes, quelques conseils sur ce qu'il faut faire à la suite de ces événements. Il n'est pas nécessaire de lui en parler le lendemain puisqu'il ne s'en souviendra pas. Plutôt, essayez de trouver la raison de ses terreurs nocturnes, toujours sans lui en parler explicitement. Pour cela, posez lui des questions pour savoir si quelque chose le dérange spécifiquement en ce moment, à l'école ou à la maison. Si ces épisodes persistent, pensez à aller consulter un spécialiste pour avoir l'avis d'un expert.

En termes de préventions

Pour éviter que votre enfant retombe dans une terreur nocturne, il faudrait essayer de réguler ses heures de sommeils ainsi que prévoir une heure fixe pour aller au lit. Évitez aussi la télévision et toutes activités qui l'excitent avant de se coucher. Si vous remarquez qu'il est trop fatigué, vous pouvez en profiter pour réinstaurer l'heure de la sieste. Tous ces éléments vont lui créer un rythme fixe et calme, ce qui devrait l'aider la nuit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.