Système immunitaire affaibli : comment le déceler ?

Chargement en cours
Un système immunitaire affaibli peut se traduire par des infections à répétition.
Un système immunitaire affaibli peut se traduire par des infections à répétition.
1/2
© Adobe Stock, Rido

Le système immunitaire regroupe l'ensemble des mécanismes de défense de l'organisme qui nous protègent contre les infections et maladies. Parfois, il peut être affaibli par différents facteurs.

Système immunitaire : de quoi parle-t-on ?

Le système immunitaire est constitué de milliards de cellules chargées de combattre les agents pathogènes qui peuvent attaquer notre organisme : les globules blancs (lymphocytes et leucocytes), les anticorps et certains organes tels que la moelle osseuse, la rate, les ganglions, le thymus et les amygdales.

On distingue l'immunité innée de l'immunité acquise. L'immunité innée se traduit par les réponses immunitaires déclenchées par l'organisme, qui ne tiennent pas compte du type de maladie à combattre. L'immunité acquise regroupe les réactions immunitaires dirigées contre un agent infectieux spécifique. Elles sont mises en place par les lymphocytes, des cellules qui gardent le souvenir d'un agent pathogène. Si un agent pathogène pénètre dans votre organisme une première fois, les lymphocytes l'enregistrent et la réponse immunitaire en cas de futures infections par ce même agent pathogène sera plus rapide et efficace. L'efficacité des vaccins est d'ailleurs basée sur cette propriété du système immunitaire.

Quels sont les symptômes d'un système immunitaire affaibli ?

Un système immunitaire affaibli peut se traduire par différents symptômes :

• Des infections à répétition. Vous multipliez les rhumes et avez du mal à vous en défaire ? Cela signifie peut-être que vos défenses immunitaires n'arrivent pas à combattre de façon efficace les agents pathogènes.

• Une fatigue inexpliquée. Si même après une longue nuit de sommeil, vous vous sentez encore fatigué ou que le moindre effort vous épuise, ce n'est pas normal.

• es plaies qui cicatrisent moins vite. Si vos plaies (coupures par exemple) cicatrisent moins bien que d'habitude, cela peut être le signe que votre système immunitaire ne fonctionne pas de façon optimale.

• Des troubles digestifs. La présence de gaz, de ballonnements ou de diarrhée en dehors d'un contexte qui pourrait les expliquer (repas copieux ou trop gras, intoxication alimentaire, gastro...) peut traduire une résistance immunitaire diminuée. Un grand nombre de nos cellules immunitaires se trouvent dans l'intestin.

• Des allergies soudaines. Si vous n'avez jamais eu d'allergie auparavant et que du jour au lendemain vous êtes sensible à certains types de pollens, à la poussière, aux acariens ou aux piqûres d'insectes, cela peut signifier que votre système immunitaire n'est plus capable de combattre les agressions extérieures.

Quelles sont les causes d'un système immunitaire affaibli ?

Un dysfonctionnement immunitaire peut être en cause. C'est le cas dans les maladies auto-immunes dans lesquelles des anticorps ou des cellules immunitaires s'attaquent aux cellules du corps comme s'il s'agissait d'agents pathogènes. La maladie de Crohn, le diabète de type 1 ou encore la polyarthrite rhumatoïde sont des maladies auto-immunes.

D'autres facteurs comme le stress, le manque de sommeil, une alimentation déséquilibrée, l'âge et la prise de certains médicaments (certaines chimiothérapies et médicaments immunosuppresseurs) pourraient perturber le fonctionnement normal du système immunitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.