Syndrome des jambes sans repos : que faire ?

Chargement en cours
Les personnes atteintes du syndrome des jambes sans repos se plaignent d'un besoin impérieux de bouger les jambes quand elles sont au repos.
Les personnes atteintes du syndrome des jambes sans repos se plaignent d'un besoin impérieux de bouger les jambes quand elles sont au repos.
1/2
© Adobe Stock, lulu

Le syndrome des jambes sans repos, aussi appelé impatiences nocturnes, se traduit par un besoin irrépressible de bouger les jambes. Il survient le soir et la nuit quand la personne est au repos. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

Qu'est-ce que le syndrome des jambes sans repos ?

Les personnes atteintes du syndrome des jambes sans repos se plaignent de picotements et d'un besoin impérieux de bouger les jambes quand elles sont au repos le soir et la nuit. Ces impatiences nocturnes se caractérisent par des fourmillements, des tiraillements et une impression de décharge électrique. Elles peuvent parfois provoquer des douleurs dans les jambes. Ce syndrome touche généralement les deux jambes avec des symptômes plus marqués sur une jambe dans certains cas.

Il est considéré comme un trouble du sommeil car il se manifeste le plus souvent la nuit quand la personne est en position couchée, sur le point de s'endormir ou pendant le sommeil. Les mouvements de jambes involontaires apparaissent toutes les 20 à 40 secondes et peuvent durer 5 à 20 minutes, et ce, plusieurs fois dans la nuit. Ils entraînent souvent des micro-réveils empêchant les personnes qui en souffrent d'avoir un sommeil réparateur.

Que faire en cas de crise ?

Il est possible d'obtenir un soulagement immédiat (mais de courte durée) pendant une crise grâce à quelques gestes simples. Le premier réflexe est de bouger les jambes, se lever et marcher, s'étirer ou encore plier les genoux. Quand la crise survient en position assise, de petits mouvements de piétinement peuvent soulager les symptômes. Un massage des jambes et l'application d'eau chaude en alternant avec de l'eau froide est également conseillé. Enfin, pratiquer d'autres activités pour occuper l'esprit aide à ne pas se focaliser sur les symptômes gênants.

Quels sont les traitements des jambes sans repos ?

Il n'existe pas de médicament pour traiter le syndrome des jambes sans repos. Le traitement repose sur le soulagement des symptômes grâce à des mesures hygiéno-diététiques et des médicaments pour diminuer les mouvements des jambes, les douleurs et les troubles du sommeil. Au quotidien, la réduction de consommation d'excitants (thé, café, alcool) et la pratique d'une activité sportive peuvent soulager un syndrome des jambes sans repos. Aussi, la suppression d'activités excitantes en fin de journée (sport, jeux vidéo) est recommandée. Tout comme le coucher et le lever à heures fixes.

Les médicaments sont envisagés uniquement quand les impatiences nocturnes nuisent à la qualité de vie du patient. Les agonistes dopaminergiques, des médicaments généralement utilisés dans la maladie de Parkinson, permettent de diminuer les mouvements des jambes. Les antalgiques à base de codéine et d'oxycodone sont indiqués en cas de douleurs. Les benzodiazépines hypnotiques aident à lutter contre les troubles du sommeil.

Si vous souffrez du syndrome des jambes sans repos, vous pouvez obtenir des informations, être écouté et obtenir un soutien auprès de l'association France Ekbom.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.